Lundi 27 juin 2022

Politique

Une ’’démonstration de force’’ des jeunes du Cndd-Fdd

23/07/2017 51

Les jeunes affiliés au parti CNDD-FDD en mairie de Bujumbura ont organisé ce samedi 22 juillet une manifestation qu’ils ont baptisé ’’démonstration de force’’. Elle était annoncée depuis plusieurs semaines.

Des jeunes affiliés au parti au pouvoir en pleine manifestation

Venus de tous les quartiers de la capitale Bujumbura, ces Imbonerakure ont convergé vers le terrain dit ’’Tempête’’ sur l’avenue du large avant de se diriger vers le terrain du Lycée de la Comibu en zone Nyakabiga en empruntant le boulevard du 28 novembre.

Estimés à plus de 10 mille, ces jeunes arboraient gaillardement leurs T-Shirts blancs frappés de l’aigle aux ailes déployées, tenant dans ses serres une épée et une feuille de manioc. D’autres agitaient fièrement des fanions aux couleurs de leur parti.

Rangés selon leurs communes, les jeunes Imbonerakure de Mukaza ont pris les devants suivis de ceux de Ntahangwa. Ceux de la commune Muha au sud de la capitale ont fermé la marche.

Ils ont parcouru plus de 15 km en scandant des slogans en l’honneur de leur parti et entonnant des chansons dédiées au président de la République. Il y avait également quelques attaques verbales contre tous les opposants dont l’ancien président de la République Domitien Ndayizeye.

Certains administratifs dont le maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa, le conseiller principal chargé de la communication à la présidence, Willy Nyamitwe et certains députés et sénateurs élus dans la circonscription de Bujumbura ont pris part à cette ’’démonstration de force’’.

Dans son discours, le chargé de la coordination des ligues affiliées au parti Cndd-Fdd, Sylvestre Ndayizeye s’en est pris à l’ancien président de la République Domitien Ndayizeye : «Il y a trois jours, grand-père Ndayizeye nous a prodigué des conseils mélangés d’injures». Il a appelé les Imbonerakure à garder le cap face aux propos hostiles à leur égard.

Des fois, a-t-il indiqué, il s’agit de conseils, c’est très bien d’avoir ceux qui nous conseillent. «Mais il ne faut pas oublier que l’ancien chef de l’Exécutif, Domitien Ndayizeye a collaboré avec le Cnared, une plateforme de ceux qui ont tenté de renverser le pouvoir en 2015», a martelé le coordinateur des ligues au sein du Cndd-Fdd sous une salve d’applaudissements.

Les Imbonerakure appelés à la discipline

Selon Eric Nshimirimana, chef du département de la ligue des jeunes au niveau national, les Imbonerakure sont le Burundi de demain. «Vous devez être exemplaires, caractérisés par la discipline. Un Imbonerakure ne devrait pas semer le désordre».

D’après lui, les jeunes doivent être considérés comme des guides, des leaders. «Vous tenez le volant, c’est pourquoi vous devez avoir un comportement exemplaire». Ces jeunes Imbonerakure de la mairie de Bujumbura ont été également appelés à assurer la sécurité de leur ville.

Lors des cérémonies organisées sur le terrain du lycée de la Comibu en zone Nyakabiga, il y avait parmi les groupes d’animation, des enfants d’un âge compris entre 6 ans et 14 ans.

Pour rappel, des Imbonerakure affiliés au parti au pouvoir sont accusés par l’opposition de malmener la population dans différentes provinces du pays.

Ils sont également souvent cités dans différents rapports des organisations de défense des droits de l’Homme d’être parmi les auteurs des violations des droits humains. Ces accusations contenues dans ces rapports sont systématiquement balayées du revers de la main par Bujumbura.

Forum des lecteurs d'Iwacu

51 réactions
  1. Jean Habonimana

    Cher Kabwa, vous ne croyez pas si bien dire. La haine est plus forte que toute logique. Au lieu de donner de se focaliser totalement sur l’économie et le progrès des masses burundaise, leur fameux Rubanda Nyamwinshi, la seule politique économique, sociale, sanitaire et environnementale c’est la haine des tutsis. Un haut cadre DD, ultra-hutiste me disait avant la crise que tous ces dirigeants DD sont de faux-hutus. Maintenant que les « faux-hutus » massacrent, mutilent, torturent, castrent, violent, embastillent et exilent la jeunesse tutsie, il est devenu le suppôt le plus virulent du régime. Comme si leur hutité se mesurait au nombre de tutsis tués. La haine est plus forte que toute logique économique, politique et sociale.

  2. kabwa

    Un clin d’œil à ceux ne parlent que des élections de 2020.
    Les élections en soi ne valent pas grand chose. C’est la politique mise en œuvre à l’issue des élections qui a son importance. Je m’adresse aux soutiens inconditionnels de Pierre Nkurunziza. Pourquoi voulez-vous la reconduction du CNDD FDD ? Pourquoi vous soutenez le 4 ème mandat? Cher Dodo, que pensez-vous être la plus value pour des 90% de hutus affamés par le régime actuel si une telle éventualité se réalise?
    Vous pensez créer toutes les difficultés du monde aux tutsis au mieux et les éliminer au pire( vous allez sans doute y arriver) mais je reste sur ma soif par rapport au développement que vous êtes en train de promouvoir pour les hutus qui, aux côtés d’autres composantes de la société burundaise, meurent de faim.
    A côté de ces balises pour anéantir les tutsis, je vous demanderais de prévoir des mesures pour promouvoir les hutus si vous voulez les aider.
    Seulement, je tiens à préciser que le détournement et la corruption généralisés, la médiocrité promue à outrance par votre parti, la dernière place occupée par le Burundi sur le plan économique, l’importance numérique des hutus, ne vous permettront pas d’avancer les gens de votre ethnie sauf les rares qui se partagent les richesses du pays.
    D’un côté vous investissez davantage pour enterrer définitivement les tutsis mais de l’autre vous ne faites rien pour développer les hutus.
    Plus tard, vous allez constater l’effet inverse de celui escompté.
    Les tutsis sont conscients qu’ils sont écartés, ils vont développer des mécanismes de défense au moment où les vôtres vont rester endormis sur leurs lauriers arguant détenir le pouvoir avant que la disette ne les surprenne comme il le fait toujours et ne les emporte. Nous avons intérêt à vivre ensemble dans le respect mutuel avec les mêmes opportunités pour tous les burundais sinon l’histoire du Rwanda n’est pas exclue au Burundi, dans un avenir, peut être, lointain. Personne n’avait jamais pensé que Kagame pouvait remplacer Havyarimana au Rwanda. Rien n’est impossible.

    • Bakari

      @kabwa
      Je suis à 95% d’accord avec ce que vous dites, et pour les 5% c’est juste vous rappeler que le Rwanda d’aujourd’hui est comme le Burundi des années 70-80 (pas beaucoup d’innovation à ce niveau: Micombero et Bagaza faisaient pareil) et le Burundi d’aujourd’hui n’est pas tout à fait pareil au Rwanda de Havyarimana puisque au Burundi l’armée est paritaire en termes d’éthnies, ce qui n’était pas le cas chez Havyarimana. Sinon les évolutions des situations sont (très) possibles, vu que l’histoire est un éternel recommencement.
      En gros ceux qui mettent l’huile sur le feu sont irresponsables, vu les dégâts déjà causés par le tribalisme dans la région des Grands-Lacs (moi qui vous parle je viens de passer les 4/5e de ma vie en exil involontaire).

  3. KARATASI ETIENNE

    Il y en a qui pense que la guerre peut les épargner , eux et leurs familles! interroger l’histoire! Urica ukabona ari ibirori!!!!mais urateba nawe ugashikirwa!

    kandi uwo wica ava amaraso nkawe!

    KUBERA IKI KAHISE KABI TUTAKIYAMIRIZA AHUBWO DUKORA KUGIRA DUSUMVYE ABATEYE AMAHANO MU BURUNDI.

    IKEBUKE.

  4. Stan Siyomana

    « Mais il ne faut pas oublier que l’ancien chef de l’executif Domitien Ndayizeye a collabore avec le CNARED, une plateforme de ceux qui ont tente de renverser le pouvoir en 2015. »
    1. Le BEAU PAYS DE MWEZI GISABO va etre gouverne selon la loi de la jungle (exemple:TUZOMUKORERAKO plutot que de passer par la justice) si les gens commencent a s’accuser les uns les autres, hier de sorcellerie, et aujourd’hui DE TRAHISON/TENTATIVE DE RENVERSER LE POUVOIR.
    2. C’EST A LA JUSTICE BURUNDAISE (DONC DE L’ETAT BURUNDAIS) DE S’OCCUPER DU CAS DE L’ANCIEN PRESIDENT DOMITIEN NDAYIZEYE SI ELLE A DES PREUVES QU’IL A ETE IMPLIQUE DANS UN QUELCONQUE COUP D’ETAT.
    3.Si Domitien Ndayizeye est toujours sur le sol burundais et meme siege au Senat, c’est qu’il est PLUS QUE PRESUME INNOCENT.

    • Stan Siyomana

      Plutot qu’appliquer la loi de la jungle (=TUZOMUKORERAKO), les Imbonerakure du Burundi deviendraient des heros et auraient l’admiration de toute la jeunesse a travers le monde s’ils parvenaient a gagner un proces contre un ancien president de leur pays (qui leur auraient « prodigue des conseils melanges d’injures ».

  5. Jereve

    Un seul parti est autorisé à manifester, les autres partis tenus en respect (qui veut dire : « garder quelqu’un à une certaine distance et l’empêcher de bouger, souvent au moyen d’une arme »). Un constat qui contredit le discours officiel faisant état de la paix totale dans le pays. A moins qu’on précise que la paix dont il s’agit concerne seulement les imbonerakure.

  6. dodo

    Les imbonerakure sont une fierté pour le Burundi. D’autres pays africains devraient s’inspirer du modèle burundais. Bientôt je vais sortir un magazine panafricain dessus le titre

     » Comment nettoyer l’Afrique des traîtres et des blancs: faire taire les ONG, étude d’un cas les imbonerakure « 

    • LANGA SOURCE

      @dodo:Hummmm,un sujet de dissertation pour un doctorat en sciences politiques.Comment un petit paysafricain « Burundi »a pu narguer la communauté internationale(ONU:police de 300 membres,UA avec le MAPROBU 5000 militaires,Commission de droit de l’homme de l’ONU avec sa commission d’enquête des crimes et genocide,etc…..).

    • Congo

      Dodo , il faudrait que tu étayes aussi l exemple panafricain du bravour: les interahamwe.

    • Karabona

      Dodo, imaginez que l’on sorte le titre « Comment nettoyer l’Europe des traîtres et des noirs » – je parie que vous trouveriez cela scandaleux, raciste, primaire, injurieux et déplacé, non?

    • Stan Siyomana

      @Dodo
      Ne perdez pas votre temps pour ca.
      Le « modele original » est deja connu a travers le monde entire, C’EST LA COREE DU NORD.

  7. Jereve

    La Présidence est au-dessus des partis : elle incarne l’unité du pays. A ce titre, elle ne doit pas prendre part aux manifestations de l’un ou l’autre parti. Sauf dans un cadre bien défini des campagnes électorales. Willy Nyamitwe, qui représente la Présidence, devait le savoir. Il devait aussi savoir qu’une démonstration de force d’un groupuscule – ici 10’000 personnes ou plus du CNDD FDD – est par voie de conséquence une démonstration de faiblesse de l’autorité qui doit gérer plus de 10’000’000 habitants appartenant ou non aux divers courants politiques.

    • GIHUGU

      Bien dit MrJereve.

  8. Gira amahoro

    Je suis là juste pour lire vos différents commentaires. Un conseil: personne ne peut dire qu’il est détendeur de la vérité, mais chers amis sachez que: » les faits sont têtus et que le commentaire est libre ».

  9. Ntakaburimvo

    Une jeunesse affamée, qui mange à peine une fois par jour, non instruite et sans perspective fait une « démonstration de force ». Un jour elle se vengera contre ceux qui la traînent unitilement dans la rue, qui s’enrichissent sur son dos, qui l’endoctrinent pour la rendre aveugle!
    Qu’est-ce que les IMBONERAKURE gagnent dans le système actuel? Absolument rien. Nos jeunes devraient comprendre que celle une bonne formation peut leur assurer un bon avenir.

    • dodo

      Ils sont hutus et toi tutsi , c’est ça qu’il gagne

      • Casimir

        C’est triste Dodo….Pour l’amour de la patrie commune, on devait être juste burundais quel que soit son ethnie!!!!

        • LANGA SOURCE

          @Casmir :Enseignement du FPR gagne du terrain : »Ndi Umunyarwanda « ,copy and paste : »Ndi Umurundi « ,et non « Ndi umututsi,ndi Umuhutu « .Bravo,les DD parviennent à bien importer le « made in Rwanda « .

          • Bakari

            @LANGA SOURCE
            Si vous étiez là de 1972 à 1988, vous auriez remarqué que c’était la mode à cette époque: les éthnies étaient taboues (voir dans « Burundi: un pays 2 éthnies »). Le FPR n’a rien inventé en ce domaine car Micombero et Bagaza l’ont dévancé.
            A part que les gens qui faisaient semblant que les éthnies n’existaient pas, ont été surpris que ces éthnies leur explosent au visage en 1988, avec Ntega-Marangara.
            Si les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets, ceux qui chassent le naturel devraient s’attendre à son retour au galop; aussi bien dans le temps que dans l’espace.

          • LANGA SOURCE

            @Bakari :Merci beaucoup pour tes informations Il est tout de même surprenant que,le pouvoir DD reconnaisse ou montre l’intention de reconduire cette politique « ndi umurundi  » de Micombero et Bagaza .Le FPR a alors copié ou importer cette politique de Bagaza.

      • Ntakaburimvo

        @dodo Et d’où tirez-vous que je suis tutsi???

        • vision

          uwumenya ubwoko bw’ umuntu ni nyina yamuvyaye. Kuko hariho abagabo batavyara hanyuma umugore akagenda gushaka umwana kumugabo avyara.

      • Karabona

        Hutu ou Tutsi, ils auront commis le pire et finiront commes tous leurs prédécesseurs parmi les damnés de l’histoire, leurs enfants n’oseront pas porter leur nom ni même les évoquer – les exemples historiques sont nombreux et la mécanique à l’oeuvre est constante!

  10. Oui effectivement, le CNDD FDD preparent les elections de 2020. Nous avons besoin d’une victoire plus ecrasante qu’en 2015. Je tiens a vous rappeler que les elections ne se preparent pas en une seule journee.

    • Björn

      Tu parles de quelles elections. Est-ce que tu vois de la democratie au burundi? Quand les autres partis n’ont pas le droit de manifester librement. Arretez votre cirque . La democratie est morte et enterree.

    • Karabona

      Vous pouvez être certain d’une victoire plus écrasante encore en 2020, 400.000 de nos compatriotes ont déjà voté avec les pieds, c’est déjà 1/30ème des votes de gagnés, en comptant tous ceux qui n’oseront pas se déplacer, les imbonerakure qui sont vos clients, les prisonniers d’opinion incarcérés, l’absence de toute réelle opposition, les actes d’intimidation comme la manifestation dont il est question ci-dessus, etc… vous devriez avoisiner, disons les 100%?

  11. Ayahu Jean Pierre

    Chers amis qui commentent l’actualité sur notre site Iwacu,
    J’avais envie de vous inviter à ne jamais prendre le Burundi comme un ilot mais plutôt comme une structure faisant partie des ensembles, tant régionaux qu’internationaux. Ensuite, de ne pas comparer l’incomparable. Je suis souvent déçu par ce regard assez critique et de manière négative sur les Imbonerakure comme si ailleurs ce genre de mouvement et de démonstration de force n’existe pas ailleurs. Et puis, il faut faire très attention car se sont les JRR d’hier et/ou leurs descendants qui instrumentalisent actuellement les pseudo-actions des Imbeneakure.
    Gaffons-nous !

  12. Rurihose

    Quand les autres manifestaient , on les taxait d’insurgés et la police tirait à balles réelles.
    Maintenant une multitude de chômeurs sont embrigadés et payés pour demander la présidence à vie du leader bien aimé

    Pauvre Burundi.
    Pleure, O pays bien aimé

    • Stan Siyomana

      @Rurihose: « Maintenant une multitude de chomeurs sont embrigades… »
      Il devrait y avoir l’un ou l’autre imbonerakure qui a assez de gratitude pour dire « MERCI TONTON NDAYIZEYE pour aider dans la creation d’emplois au Burundi (si jamais cet imbonerakure travaille pour une agence de l’Etat ou une compagnie prive qui loue des bureaux dans le batiment (White House) appartenant a l’ancien president Ndayizeye).

  13. dodo

    Les imbonerakure sont identiques à la jeunesse de l’uprona. J’aime rire quand certaines personnes critiquent les DD, mon enfance à été tourmenté par les tutsis, ils se croyaient intouchables. Pour moi ce qui se passent Aujourd’hui n’est qu’une petite vengeance de l’histoire, ça me fait plaisir de les voies pleurer, eux ils riaient à leurs périodes. Aujourd’hui ils pleurent, doit t’on faire semblant. Hahaha

    • LANGA SOURCE

      @Dodo:C’est vrai qu’ils ont entrain de pleurer,car humuliés et assassinés,pas en masse,comme au Rwanda en 1994,mais par individus bien ciblés.Mais,sache que cette situation ne vas pas durer,car les tutsi seront protegés par par eux-même et le bon Dieu,car la verité finit par triompher.Votre soit -disant majorité ne vous donne pas le droit d’ecraser la minorité.Prenez juste l’exemple des tutsi au Rwanda.

      • dodo

        Hahaha peut être mais il faut savoir que le Rwanda c’est 25 000 km2, au plus je mettrai aussi l’Ouganda mais c’est petit. Nos soutient en Afrique sont extrêmement nombreuses, qui fait que jusqu’ maintenant l’Union africaine à plaider pour notre cause, l’EAC à plaider pour notre cause, les BRICS ont plaider pour notre cause. Ce qui veut dire que votre libération est une illusion. Sans se cacher tour à tour, les africains en majorité ce sont placé dans le camp du gouvernement burundais, des hutus en tant que bantous.

        Les pays bantous d’Afrique ( Cameroun, Guinée équatoriale​, Angola,Gabon,Comores,Congo,RDC, Tanzanie,Kenya,Zambie,Zimbabwe,Botswana,Namibie,Malawi,Burundi,Afrique du Sud, Mozambique, Swaziland,Lesotho) soient 310 millions de personnes dans 19 pays sont avec nous. Là je ne parle pas des autres pays africains comme l’Egypte,le Soudan et la Libye. Je ne parle des pays l’ouest africains. À côté de ça la Chine, la Russie et depuis l’arrivée de Donald Trump les USA. Il est temps d’ouvrir les yeux et de voir que personne ne vous soutient.

        • Meurlsaut

          @Dodo
          Digne propos d’un pitre! Je pense aussi que le jour où la stupidité pourra se vendre ou s’acheter il faudra aller chercher dans la tête de ce dodo!

        • Maître jewe

          Tout ce monde derriere vous interressant c pourquoi les devises des bailleurs de fonds tombent de partout et que nous affichons un meilleures taux des capitaux d’investisseur etrangers hihihi

        • vision

          Woba uriko uravuga ati pfunga kinwa ? Mais tu es le terreur même. est ce que c’ est toi hitler?

    • Yves

      @dodo : c’est donc ce traumatisme de votre enfance qui a fait de vous cet être frustré et si peu empathique. J’y vois la preuve de l’impérieuse nécessité de mettre fin à cette spriale de violence au Burundi. Faute de quoi le Burundi de demain sera peuple de petits Dodos. Et ce ne sera pas beau à voir…

    • Karabona

      Et bien voilà, on ne se cache plus cette fois – c’est une vengeance qui est en route, vous admettez donc que ces fameux rapports sur les droits de l’homme concernant notre pays sont fondés – vous n’êtes finalement pas très difficiles à démasquer! Que ceux qui peuvent encore faire quelquechose pour nous à l’extérieur du pays plaident pour l’envoi de camisoles de force au Burundi – une camisole pour chacun des membres de la milice – urgence!

    • vision

      urumuti wamenyo

  14. Kiradodora

    @LANGA SOURCE: je m’étonne quand un rwandais critique les dirigeants du Burundi au lieu de regarder ce qui se passe chez lui, ça serait comme quelqu’un qui vomit et qui essaie de se moquer de celui qui a un peu de nausée!!!! Les fossoyeurs ont tout tenté pour ensevelir le Burundi et ils ont échoué, il est temps pour eux de récolter la honte. Comparer les imbonerakure à vos interahamwe est une insulte qui n’a plus d’effets aujourd’hui, n’oublie pas que la composition des interahamwe est devenu chose taboue vu qu’ils comprenaient des….. Je ne suis pas supporteur des dd ou de Nkurunziza mais je ne supporte non plus ces gens qui se croient plus malins que les autres, qui se croient au-dessus des autres je ne sais pour quelles raisons.
    J’espère qu’iwacu va publier mon commentaire!

    • LANGA SOURCE

      @Kiradodora :Je suis Burundais du fait que un de mes parents(ma mère)est de nationalité burundaise.Je suis entrain de sonner l’alerte,à cause de similarité de deux pays dans les 50 dernières années,,pas du tout glorieux,à cause du genocide des tutsi au Rwanda en 1994.

      • Uwayo Béata

        @Langa Source
        Je suis entrain de sonner l’alerte à cause de similarité de deux pays dans les 50 dernières années pas du tout glorieux à cause du génocide des tutsi au Rwanda en 1994, tu oublies celui de 1972 que les décideurs de ce monde ne veulent pas reconnaître!

    • RUGAMBA RUTAGANZWA

      @Kiradodora: « Les fossoyeurs ont tout tenté pour ensevelir le Burundi et ils ont échoué, il est temps pour eux de récolter la honte »

      On n’a pas besoin d’ensevelir le Burundi. Le CNDD-FDD le fait à volonté et tous les jours que Dieu a faits. Il le fait par sa communication catastrophique, par ses manifestations intempestives et les injures répétées qu’il déverse gratuitement et à volonté sur certains de ses partenaires comme l’UE, la Belgique à qui il va tendre la main après coup.. ! Le ridicule ne tue pas… !
      Moi qui ai grandi derrière les troupeaux, mon père aimait me parler en proverbes afin que j’apprenne vite la sagesse traditionnelle Rundi. Il y a un que j’ai particulièrement retenu : Il disait ceci : Imvugira kuyamarara y’umugabo ikundwa na bake… ! Les communicateurs du CNDD-FDD devraient faire comme moi… ! Oh pardon, j’avais oublié qu’ils n’avaient de leçon à recevoir de personne… !

  15. Eric Nshimirimana appelle à la discipline pour finir sur une pente raide en disant, « Ces jeunes Imbonerakure de la mairie de Bujumbura ont été également appelés à assurer la sécurité de leur ville. » On sait comment ces militants « assurent » la sécurité. On les entend toujours perturber la sécurité dans tous les sens. L’appel à la discipline est une bonne chose mais dans un pays ayant une police et une armée, comment peut-on confier la sécurité à la jeunesse d’un parti? La démonstration de force en scandant des slogans hostiles à l’opposition? Ce n’est pas dans ce sens que le parti au pouvoir gouverne pour tout le monde. L’Ecole Nationale d’Administration (un surnom en fait) est finalement une entité inutile.

    • LANGA SOURCE

      @Julius :La realité est que les milices des partis au pouvoir au Rwanda en 1994,ainsi qu’au Burundi aujourd’hui ,qui se substituent aux forces de defense et police ,montre bien que le Burundi est devenu une republique bananière au1 gondwana.

      • Yves

        @Iwacu : il est de votre devoir de censurer le post de Dodo. Lorsque celui-ci dit que les blancs ont laissé et encouragé les « hommes de valeurs » « travailler » en 1994, l’intervenant manifeste non seulement sa sympathie pour les génocidaires, mais considère que planifier un génocide est un vulgaire travail. Les génocidaires étant selon lui des hommes de valeur. Ces propos inacceptables contreviennent manifestement à votre charte. Je vous demande de le retirer, et ce au plus vite.

        Note de la rédaction

        Un commentaire qui a échappé à notre vigilance. Merci

  16. LANGA SOURCE

    @Journal Iwacu :D’autres sources independentes nous disent qu’ils ont tenus des propos contre la France,la Belgique et biensûr au Rwanda.Cette demonstration de force me rappelle celle organisé par l’ex-parti au pouvoir,le MNRD,au Rwanda en 1993,par les jeunes du parti « Interahamwe « .Comparaison n’est pas raison,allez-y,deduisez vous même la conclusion qu’il faut.Les faits de l’histoire sont tėtus.

    • Bakari

      @LANGA SOURCE
      Si votre mémoire n’est pas courte, et que cela est peut être dû à votre jeunesse, renseignez-vous chez vos ainés. Sinon vous auriez relevé que dans l’histoire du Burundi il y a eu plusieurs milices: les miliciens JNR, ensuite les JRR, les sans échecs, les sans défaites, les gardiens (fossoyeurs) de la paix etc. Et tous ont commis l’irréparable! Ceci pour vous dire que personne n’a le monopôle de détestation.
      Dommage que ce cycle de violence ne va manifestement pas s’estomper d’ici peu.
      Essayez tout au moins de ne pas mettre de l’huile sur le feu et gardez vos fantasmes pour vous.

      • Meurlsaut

        @Bakari
        C’est toujours plus facile de radoter sur le passé quand on ne peut pas justifier le présent et que l’avenir s’annonce encore plus calamiteux!

      • vision

        Tu as oublié les sans esprits

  17. juju

    Ca rappelle meetings za Uprona.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un projet de loi. Des questions sans réponses

Des arguments ont été avancés pour motiver un tel projet de loi portant sur la nouvelle délimitation. Entre autres la mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation, l’harmonisation avec les organisations administratives des pays de la sous-région, une (…)

Online Users

Total 1 391 users online