Vendredi 15 octobre 2021

Société

« Un sage tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler »

21/12/2020 Commentaires fermés sur « Un sage tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler »
« Un sage tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler »
Pour Jérôme Niyonzima, tourner sept fois la langue avant de parler est souvent sage

Certains proverbes ou adages rappellent la retenue. Ils permettent de limiter les messages de haine. Jérôme Niyonzima, journaliste œuvrant dans le domaine de la résolution pacifique des conflits en appelle à la sagesse.

Avant de prononcer un discours ou donner un message, il est important d’en mesurer l’impact. La sagesse a prévu des proverbes qui prônent la culture de la retenue.

Ils permettent d’éviter des discours pouvant provoquer des tensions. « C’est essentiel de méditer avant de prononcer une parole. Vous devez imaginer les conséquences, cela amène à un message constructif. Tenir des propos réconciliateurs», indique Jérôme Niyonzima, journaliste œuvrant dans le domaine de la résolution pacifique des conflits.

D’après lui, parler des proverbes qui appellent à la retenue verbale éduque les gens à mesurer leurs propos. C’est pour ne pas porter atteinte à la cohésion sociale et s’attirer des ennuis. D’une construction dichotomique, une première partie montre le fait d’une parole non méditée et la deuxième évoque les conséquences. « D’un côté, la retenue a des conséquences positives et puis d’un autre côté les conséquences sont néfastes pour un discours non médité ».

Pour M. Niyonzima, un sage tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Cela veut dire, dit-il, qu’il faut imaginer les conséquences que les mots prononcés peuvent avoir sur l’audience. « Si on parle de tourner la langue, ce n’est pas langue en tant qu’organe physiologique mais plutôt une façon d’appeler à la méditation. Imaginer les conséquences éventuelles».

« Toute vérité n’est pas bonne à dire». Pour Jérôme Niyonzima, cet adage rappelle qu’il ne faut surtout pas dire toutes les vérités. Le sage, dit-il, prend des précautions pour éviter des ennuis. Un autre dira que « Si la parole sauve deux vies, le silence en sauve quatre». Selon le contexte, si la parole est capable de sauver, le silence vaut le double.

Ce journaliste explique qu’une parole mal adressée aura des conséquences très néfastes. « Celui qui a prononcé des paroles vraiment inopportunes, on dira qu’il a raté une bonne occasion de se taire». Au niveau même des écritures saintes, fait-il savoir, Jésus a dit à ses disciples: « ce que vous ne voulez pas qu’on fasse pour vous, ne le faites pas aux autres».

Jérôme Niyonzima fait savoir que c’est en politique que les gens prononcent spontanément des paroles et mots blessants sans quelques fois penser à la suite.

C’est comme s’ils ne se mettaient pas à la place des agressés pour comprendre comment ils se sentiraient si ces mêmes mots leur étaient adressés dans les mêmes circonstances. « Les mauvais discours, non médités peuvent inciter les gens à provoquer des violences de masse ».

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Garder un œil, un seul, sur le Burundi

Malgré ses rapports sur les violations des droits de l’Homme au Burundi qu’une certaine opinion trouvait ’’pertinents, fouillés, documentés’’, au moment où une autre classe les qualifiait de ’’biaisés, de politiquement orientés, de nuls et de nuls effets’’, la Commission (…)

Online Users

Total 1 141 users online