Politique

Un policier décapité à Musigati

Chef-lieu de la commune Musigati.

Cyprien Ngendakuriyo, un policier qui montait la garde au bureau postal de Musigati, commune Musigati, province Bubanza, a été décapité par un groupe de cinq hommes armés, vers 1h du matin, ce mardi.

Jean Bosco Nduwimana, administrateur communal, précise qu’ils l’ont décapité probablement à l’aide d’une machette et emporté son fusil.

Il signale que malgré l’intervention de la police et de la population environnante, les malfaiteurs ont réussi à s’enfuir.

Pour des raisons d’enquête, l’administrateur de Musigati indique que trois personnes sont sous interrogatoire. Et d’appeler la population à faire des rondes nocturnes et à procéder au contrôle d’identité d’inconnus sur leurs collines.

Forum des lecteurs d'Iwacu

7 réactions
  1. Nya7 Jaures

    @Banza,
    Moi je parlais du drame Avril – Juin 1994. En ce qui concerne le quadrillage de notre voisin – cet aspect est tout sauf désorganisé, improvisé et sans but claire comme c’est le cas ngaha usanga un illettré sans aucun pouvoir juridique s’adonne a arrêter les paisibles citoyens (même des officiels comme des officiers de l’armée, on l’a vu) son simple pouvoir étant qu’il est un Imbonerakure. Ca dérape vite quand un pouvoir n’est pas organisé.

  2. ayisha

    Comment la population peut procéder au contrôle des cartes d’identité? Mon Dieu, cet Administrateur de Musigati ashobora kuba yabivuze ahimvye urukanwa! Mur’ico gihe la Police yoca ikora iki?

  3. hronecker

    Car le nucleaire peut faire plus de degats que les machettes. Ce n’est donc pas de la diversion.

  4. Bakari

    @hronecker
    Spécialiste en diversion (hors sujet): on parle de coupeurs de têtes à la machette et vous vous nous apportez des problèmes nucléaires.

  5. Banza

    @Nya7 Jaures
    “Ca ne vous dit rien? Notre voisin du nord en 1994?”

    En ce genre de méthode, rien n’a changé; notre voisin du nord opère toujours pareil. Le pays est quadrillé, chacun a son homme comme dans un match de foot.

  6. hronecker

    Le Burundi serait avance dans le nuclaire. Il faut absolument veiller sur les Imbonerakures car une mauvaise utilisation du nuclaire pourrait faire des degats non encore observes.
    A bon entendeur, salut.

  7. Nya7 Jaures

    “L’administrateur appele la population à faire des rondes nocturnes et à procéder au contrôle d’identité d’inconnus sur leurs collines”. Ca ne vous dit rien? Notre voisin du nord en 1994? Abanyagihugu ntabushobozi n’ubumenyi bafise muri domaine yogucungera umutekana, eka ninaco gituma abasoda n’abapolisi baronswa umushahara kuko c’est suppose ko bacunga umutekano w’abantu n’ibintu mugihugu cose… iyo reta ibishinze abanyagihugu bitera akajagari. Ntihazogire rero uwuvuga ngo sinamenye.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

« Juger est un métier »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « Juger est un métier »

A tort ou à raison, la justice burundaise a été vilipendée, diffamée, décriée surtout par ceux qui n’arrivent pas à avoir gain de cause. Des expressions défaitistes sont devenues monnaie courante : « deux poids deux mesures, une justice à (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 347 users online