Mardi 27 février 2024

Environnement

Un ministère des Infrastructures avec 205 chantiers, pas suffisamment inspectés

10/01/2024 Commentaires fermés sur Un ministère des Infrastructures avec 205 chantiers, pas suffisamment inspectés
Un ministère des Infrastructures avec 205 chantiers, pas suffisamment inspectés
Le ministre Dukundane : « Nous allons exprimer les besoins pour avoir de l'argent nécessaire au cours de l'année prochaine »

A l’hémicycle de Kigobe, le ministre des Infrastructures, de l’Équipement et des Logements sociaux, a indiqué ce mardi 9 janvier que 205 chantiers sont en cours d’exécution dans tout le pays. Mais il a avoué devant les députés que ces chantiers ne sont pas bien suivis faute du personnel suffisant.

Dieudonné Dukundane l’a annoncé au cours de la séance de questions orales sur le rapport d’audit de la capacité de gestion budgétaire de son ministère produit par la Cour des Comptes pour les périodes 2019-2020 et 2022-2023. Parmi ces chantiers, il y a des infrastructures comme des bâtiments, des barrages, des routes, des ponts, etc.

Le ministre des Infrastructures regrette néanmoins que l’inspection n’a pas assez de personnel et de moyens suffisants pour pouvoir suivre la réalisation des activités sur différents chantiers en cours.

Dans ce rapport d’audit, le ministère en charge des infrastructures est prié de donner des moyens suffisants à l’équipe d’inspection du ministère pour bien mener des descentes de suivi sur les chantiers.

« Ce n’est possible cette année. Nous allons exprimer les besoins pour avoir de l’argent nécessaire au cours de l’année prochaine », a fait savoir le ministre Dieudonné Dukundane a été clair.

Il reconnaît de plus que le besoin est là. « Le ministère n’a pas des équipes suffisantes. Avec les équipes existantes il faudra au moins 250 jours pour faire le tour de tous les chantiers ». Or, fait-t-il remarquer, l’inspection terminerait alors que le premier chantier a besoin aussitôt d’être visité.

Le Blvd Lt Gnl A. Nshimirimana et la RN 9 sous peu réhabilités

A l’hémicycle de Kigobe, le ministre des Infrastructures, Dieudonné Dukundane a fait une annonce : la réhabilitation du boulevard Lt Gnl Adolphe Nshimirimana et de la RN 9 à partir du rond-point des Nations Unies en zone Ngagara jusqu’au chef-lieu de la province de Bubanza.

Il a fait savoir que les contrats d’exécution des travaux sont déjà signés et que les travaux vont démarrer au plus tard au mois de mars. « La RN9 communément appelée Bujumbura-Bubanza sera réhabilitée en deux phases. Les fonds pour ces travaux sont déjà disponibles ».

Le ministre des Infrastructures a également révélé le redémarrage des travaux de réhabilitation sur la route Bujumbura-Rumonge, c’est pour le mois d’août prochain.

Selon lui, ces travaux avaient été suspendus suite à un désaccord sur les conditions de financement entre le gouvernement burundais et la Banque arabe de développement, financier de ces travaux.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Crise à l’Est de la RDC. On ne choisit pas ses voisins

Le 37ème Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenu dans un contexte très mouvementé de tensions dans plusieurs parties de l’Afrique. Lors du discours inaugural de la séance plénière, Moussa Faki Mahamat, président de (…)

Online Users

Total 1 388 users online