Dimanche 21 avril 2024

Politique

UE : «La violence sexuelle est inacceptable»

10/04/2017 8

logo_europe_couleur_ue«L’Union européenne condamne tout appel à la violence sexuelle contre les femmes et filles. La violence sexuelle constitue l’une des formes les plus odieuses de violation des droits de l’Homme et un crime contre l’intégrité des femmes et filles», lit-on dans une déclaration de l’Union européenne de ce lundi 10 avril.

Les 28 pays membres de l’organisation européenne interviennent à la suite d’une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, montrant des jeunes du parti Cndd-fdd de la commune Ntega en province Kirundo, scandant une chanson appelant à «engrosser les opposantes afin qu’elles enfantent des Imbonerakure».

L’UE rappelle que le rôle des autorités pour le respect des droits humains est indispensable : «Le gouvernement du Burundi a la responsabilité première de la protection de la population, en particulier des femmes et des enfants, et a le devoir de prévenir et punir les crimes de violence sexuelle».

Et de les exhorter à mener des investigations et à traduire les fautifs devant la justice : «L’Union européenne demande qu’une enquête approfondie soit menée, ses résultats publiés, et que les auteurs reconnus coupables de ces actes soient condamnés en application de la loi burundaise et des engagements internationaux du Burundi.»

Signalons que le parti au pouvoir a condamné «l’écart de langage» dont les Imbonerakure de Ntega ont fait preuve.

Selon Nancy-Ninette Mutoni, chargée de la communication, la chanson véhicule un message aux antipodes de l’idéologie du parti au pouvoir.

Forum des lecteurs d'Iwacu

8 réactions
  1. Ndaba Mark

    Mais ils ont dit qu’il faut les engrosser. ils n’ont pas dit qu’il faut les viloler. Est-ce que on engrosse seulement en violant. Si c’est les cas, l’ Union Europeenne doit mener a la CPI tout tout homme sur cette terre qui a deja engrosse une femme. Il faut aussi un rapport de l’Union Europeenne sur toute la terre concernat tout homme qui a deja engrosse une femme.

  2. kibwa

    Du haut de mes 95 ans j’ai jamais vu, entendu, lu…..quelque part où les propagandistes de la haine ont survecu à celle-ci!!!! La bande aux affaires a atteint le sommet de sa gloire: l’argent, pouvoir,le champagne, la femme….la cigarette…..
    Malgré tout cela le coeur n’est pas à la place. Observez quand un membre de cette bande se déplace dans la ville de Bujumbura. Mêmes les nids des oiseaux sont sacagés confondus à des bombes….qui les attendent…..Mon arrière grand père me disait ceci  » Ico inka yicuze nico kiyica ». De ces adeptes de la haine chauffés à blanc sortira un oeudipe……
    Comme la mort de veut de moi, je serai là pour dire Awa
    KIbwa

  3. L’Union Européenne vient de jouer sa part politique. Demain, c’est le tour le la ‘EAC, de l’Union Africaine et des Nations Unies, qui, devraient l’avoir fait en ce moment. Mais ces organisations sont toujours égales à elles-même: se réveiller après l’Union Européenne, de laquelle le Burundi ne fait pas partie, pour montrer qu’elles sont encore vivantes. Merci à l’Union Européenne même si elle sait que ce qu’elle dit est un « fart in the wind » pour la Garde des Sceaux (ou Sots peut-être!) de Bujumbura.

  4. Barumwete Alain Chris

    Une enquete internationale ou quoi ?

  5. Fofo

    Je condamne fermement la chanson ces jeunes qui ont dérapé dans leur langage! Ils ont dérapé et leur parti a immédiatement sorti une déclaration condamnant les ces impolis. Est-cela n’était pas suffisant? L’UE veux en profiter pour faire sa propagande! Jusqu’à quand ces occidentaux cesseront de nous prendre pour des mineurs?

  6. mayugi

    Nancy-Ninette Mutoni ment comme elle respire. On récolte ce que l’on a semé.

    • Rukoti

      Mais ou est la difference apres tout? Ces jeunes appelent pour le viol des femmes Bakeba. leurs superieurs a l’extermination des Bakeba homes et femmes confondus???: Bahere nk’ifu y’imijira,l’autre mesa,koran’ ama parcelles muzoronka , begeranye ect… Qui dit mieux entre les Imbonerakure et leur chefs? Au contraire moije crois que les Imbonerakure ont appris de leurs chefs.

    • Mafero

      @Mayugi. Nancy-Ninette Mutoni est l’une de « ces prophètesses qui viennent à vous en vêtements de brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs. »

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 10 351 users online