Lundi 30 janvier 2023

Politique

Trois morts dans une attaque armée à Rumonge

11/10/2016 3
Ceux qui ont mené cette attaque se sont volatilisés après leur forfait
Ceux qui ont mené cette attaque se sont volatilisés après leur forfait

Cela s’est passé dans la nuit de ce lundi 10 octobre, vers 20 heures, dans la commune Bugarama, province Rumonge.

Des sources sur place disent qu’un groupe d’hommes armés ont lancé des grenades et tiré à bout portant sur des personnes qui étanchaient leur soif dans un bar du chef de colline Ruteme.

Bilan : deux personnes sont mortes sur place dont Romuald Bigirimana, un membre du conseil communal et directeur de l’Ecofo Ruteme et Grégoire Havyarimana, un enseignant de l’Ecofo Saga. Et une troisième victime succombera à ses blessures en cours de chemin vers l’hôpital Rumonge : il s’agit d’Edouard Sindatunga, enseignant aussi à l’Ecofo Saga.

Joint par téléphone, ce mardi, Oscar Ndikumwenayo, secrétaire communal de Bugarama, ajoute que deux autres personnes à savoir Firmin Nigarura et Richard Niyogusengwa ont été blessées et sont hospitalisées à Rumonge. « N’eût été l’intervention d’un policier qui était sur place, les dégâts humains de cette attaque auraient été énormes », indique-t-il.

Aucun de ces hommes armés n’a été appréhendé. Cet administratif signale néanmoins que cette localité était calme. Ces hommes n’ont rien volé.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. ls

    Bien entendu ce genre de cas ne concernent pas l’Organisation des nations unies et n’ont pas à faire l’objet d’enquêtes….Les droits de l’homme n’ont rien à avoir avec ces assassinats de membres du parti au pouvoir ou de ceux qui pense comme lui!

  2. Guerre de la com

    Doit-on penser que c’est le coup d’envoi du génocide prédit par la commission onusienne des droits humains?

  3. KABADUGARITSE

    None ga Mana y’Uburundi ko ivyo bintu twabibonye mu myaka yaheze bigatinda bigahera, ubu naho ko vyaraye vyadutse mubona tuzobivamwo ryari!!!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 1 384 users online