Dimanche 20 juin 2021

Société

SOS pour le petit Fabrice

11/05/2021 3
SOS pour le petit Fabrice
Le petit Fabrice Ihezagire, sur le lit de l’hôpital Roi Khaled

Depuis ce dimanche, Fabrice Ihezagire, 4 ans et 9 mois, est hospitalisé à l’hôpital Roi Khaled à Bujumbura. Fabrice a une histoire triste. Il a été retrouvé ce vendredi 7 avril par Belicca Irabandutira, la voisine de sa famille à Kanyosha, au sud de la ville de Bujumbura.

« J’entendais par ma nounou que sur notre avenue, il y a un enfant malheureux vivant avec sa belle-mère. Ce vendredi soir quand je suis sortie de chez moi, j’ai trouvé cet enfant devant son domicile », raconte cette dame.

Elle l’a pris et l’a emmené à la maison. Elle lui a servi de la bouillie et des beignets. « Il avait un ventre, des chevilles et des pieds gonflés. J’ai un peu soulevé le tricot et j’ai vu que son nombril avait rougi. J’ai vite téléphoné à mon mari. Quand il est arrivé, il l’a conduit au centre de santé de Musaga dit Musalac », témoigne Bellica, la « bonne Samaritaine ».

Là-bas, le cas s’est avéré grave et le petit a été référé à la Clinique de la Miséricorde non loin de ce centre de santé. Il n’a pas pu être traité, le médecin leur a suggéré d’aller à la Clinique Prince Régent Charles pour plus de diagnostics.

Malheureusement, c’était dimanche, ils ne pouvaient pas avoir un pédiatre. Ils sont allés au Centre hospitalo-universitaire de Kamenge (Hôpital Roi Khaled). Avant le CHUK, Fabrice avait fait une consultation chez un spécialiste radiographe. Les résultats de l’échographie de l’abdomen ont montré que dans son ventre, il y a une grande rétention de liquide.

« Je n’avais que 30 mille BIF dans mon porte-monnaie et l’échographie m’a pris 20 mille. Le gamin n’a pas d’extrait d’acte de naissance, c’est difficile de bénéficier de la gratuité. Je dois acheter par jour un anti coagulant, deux injections par jour. Une ampoule est vendue à 22.400 BIF donc 44.800 BIF par jour », fait savoir Emmanuel Nkurunziza.

Selon la pédiatre, le petit Fabrice souffre du paludisme et du syndrome néphrotique. Une maladie des reins et qui peut être traité.
Le père de Fabrice a été contacté par la famille Nkurunziza. Le papa est taxi motard et il a récemment eu un accident de roulage qui lui a causé une fracture au niveau de la jambe.

Il indique que les voisins lui disaient que son enfant est souvent tabassé par sa belle maman. « L’enfant affiche une bonne mine quand je rentre. J’entendais que la belle maman ne lui donnait pas à manger. Je ne savais pas quoi faire. J’ai eu avec elle deux enfants », fait savoir le père de Fabrice.

Il indique qu’il croyait que son enfant était victime de la sorcellerie. « J’ai même consulté un tradipraticien mais cela n’a rien donné comme résultat », témoigne-t-il.

Aucune nouvelle de la mère du petit Fabrice depuis longtemps. Bellica et Emmanuel font de leur mieux malgré des moyens limités. Ils disent que si Fabrice est rétabli, il ne retournera pas chez sa belle maman.

Nkurunziza essaie de demander des contributions de ses collègues et ses parentés. Il a partagé ses comptes Ecocash +257 79 513 674 et Lumicash 69 776 807 enregistrés sur Emmanuel Nkurunziza.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Ir Fidèle

    C’est vraiment un acte charitable, félicitation à la famille Emmanuel et Belicca. sans doute Dieu vous recompensera!

  2. David Bates

    Please consider taking this child to Kibuye Hospital near Gitega. The best American missionary doctors are there. I was born there over 60 years ago.

  3. Benit

    C’est vraiment encourageant ce que cette famille a fait a ce gamin, ca serai tres gentil que les autres les amboitent le pas en aidant ce petit gamin, actuellement avec le telephone des ames charitables de la diasporat peuvent aussi contribuer facilement, meme 10 euros fait nombre, si 100 personnes contribuent chacun 10 euros, ca peut quant meme aider . Merci a toute personne qui va emboiter le pas a ses cette famille charitable. pour les gens de la diasporat vous pouvez envoyer votre contribution en utilisant . World remit. Allez a http://www.worldremit.com

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19. Lever l’équivoque

En vue de faire face à la propagation de la Covid-19 par des gens en provenance de l’extérieur, le gouvernement avait fermé des frontières terrestres et maritimes, même si certaines sont restées poreuses. Une quarantaine obligatoire de quatre jours pour (…)

Online Users

Total 1 055 users online