Jeudi 30 mai 2024

Environnement

Sommet de Brazzaville : de nouveaux engagements pour la préservation de 3 grands bassins forestiers

01/11/2023 Commentaires fermés sur Sommet de Brazzaville : de nouveaux engagements pour la préservation de 3 grands bassins forestiers
Sommet de Brazzaville : de nouveaux engagements pour la préservation de 3 grands bassins forestiers
La protection des aires protégées au Burundi, faisant partie du bassin du Congo, n’est pas effective. Exemple de la réservée forestière de Vyanda

Du 26 au 28 octobre 2023, Brazzaville, capitale du Congo a abrité, le sommet des trois grands bassins forestiers de la planète. Il s’agit de l’Amazonie (Amérique Latine), Congo (Afrique centrale) et Bornéo Mekong (Asie du Sud-Est). Dix chefs d’Etats étaient présents dont Evariste Ndayishimiye, président burundais. Des engagements ont été pris.

« Reconnaître l’utilité d’une coopération renforcée entre les trois bassins et la gestion souveraine de la biodiversité des forêts et des ressources associées des pays qui composent les trois bassins sans préjudice de l’ouverture à recevoir d’une coopération extérieure dans les enjeux prioritaires qu’ils définissent en cette qualité ou d’un commun accord au niveau régional et/ou des trois bassins », constituent deux de 7 engagements pris à la fin de ce sommet.

La déclaration finale dudit sommet indique que les participants se sont aussi engagés à développer ensemble des solutions ad hoc sur les plans institutionnel, diplomatique, juridique, scientifique, technique et technologique adaptées aux défis spécifiques de chaque Etat et de chaque bassin.

Il est, en outre, question de mutualiser et capitaliser sur les connaissances, les expériences, les ressources et les acquis existants dans chaque des bassins.

Via cette déclaration, on s’est engagé à associer dans une logique inclusive l’ensemble des Etats et autorités nationales incluant les peuples autochtones, les jeunes, les femmes, la société civile, les organisations non gouvernementales, les milieux universitaires et de recherche, les collectivités locales et le secteur privé.

Pour la préservation de ces bassins et leurs richesses, les Chefs d’Etats se sont aussi engagés à encourager la mobilisation financière et le développement de mécanismes de financement traditionnels et innovants. Il est aussi important, selon eux, d’instaurer un système de rémunération pérenne des services éco systémiques rendus par les trois bassins.

« Tous ces éléments constituent la base d’une feuille de route révisable à chaque étape de la construction du cadre commun de coopération entre les trois bassins », se sont-ils convenus.

Ces trois bassins représentent 80% du couvert végétal mondial et environ trois quarts de sa biodiversité. Ils couvrent 1/3 de la surface émergée du globe et abritent plus de 1,5 milliards de personnes.

Au moins 3 000 personnes représentants les gouvernements, des organisations internationales, ONG, société civile, scientifiques, chercheurs, environnementalistes et les populations autochtones ont participé à ce sommet.
Côté chef d’Etats, au moins dix présidents africains y ont pris part (Congo, RD Congo, Burundi Centrafrique, Comores, Gabon, Guinée Bissau, Kenya, Sao Tomé et Principe).

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La Crédibilité de la Ceni en Jeu

Le train des élections de 2025 (communales et législatives) et de 2027 (présidentielles) est déjà en marche. La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) se dit à l’œuvre. Depuis février, elle a déjà mené plusieurs activités. Le nouveau Code Électoral a (…)

Online Users

Total 2 968 users online