Société

Réunion Conjointe de la Commission Vérité et Réconciliation : «Faisons le deuil de nos morts»

28/09/2019 Alphonse Yikeze Commentaires fermés sur Réunion Conjointe de la Commission Vérité et Réconciliation : «Faisons le deuil de nos morts»
Réunion Conjointe de la Commission Vérité et Réconciliation : «Faisons le deuil de nos morts»
Trois soeurs rescapées de massacres à Kamenge en 1994. Croix-Rouge Ngagara. 27 Septembre 2019

M. Pierre Claver Ndayicariye a mis le pari sur le travail de mémoire et de deuil pour les victimes des massacres interethniques durant une assemblée de présentation des projets de la CVR tenue dans les locaux de la Croix-Rouge de la Zone Ngagara. La gestion des restes humains enterrés dans des fosses communes à l’ex-marché de Kamenge était au centre des échanges.

Répondant à la question soulevée par un élu collinaire de Kamenge concernant la préparation psychologique des victimes à la découverte des restes de leurs proches disparus, le président de la CVR a avancé que le pays ne dispose pas de moyens pour mettre en place des cellules de prise en charge psychologique à l’image de ce qui se pratique dans les pays développés. Il a privilégié la piste de cérémonies cathartiques en hommage à toutes les victimes des massacres successifs ayant endeuillé le Burundi dans le passé: «Pleurons nos morts pour soulager nos cœurs blessés».

«Nous ne sommes que trois à avoir survécu dans notre famille»

Sylvie*, habitante de Kamenge, pagne bleu noué autour de la tête, a témoigné qu’elle a perdu la quasi-totalité de tous les membres de sa famille lors de carnages de civils à Kamenge en 1994 par l’armée nationale de l’époque. Elle était venue accompagnée de ses deux sœurs qui, a-t-elle tenu à préciser avec un léger trémolo dans la voix, sont les seuls membres survivants de sa famille. Elle a demandé aux dirigeants de la CVR de procéder elle-même aux exhumations sans nécessairement faire appel aux familles des disparus qui, pour une bonne part d’entre elles, ont été entièrement décimées.

Immaculée*, écharpe rose nouée autour de la poitrine, a proposé l’érection de monuments en mémoire des victimes des tueries à proximité de tous les lieux susceptibles d’abriter des restes humains.

Ces suggestions, comme un certain nombre d’autres avancées par d’autres participants à l’assemblée dans la salle, ont reçu l’approbation de M. Ndayicariye qui a promis d’en tenir compte dans l’élaboration du futur plan d’action de la CVR.

Enfin, cette phrase du patron de la CVR a fait sensation dans la salle: «Enterrer dignement ses morts et leur rendre hommage, c’est s’éviter la malédiction divine».

*: Nom d’emprunt

CVR

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Le 25 septembre, le chef de l’Etat anime une conférence publique. La date coïncide avec la période des 100 premiers jours du général-major Evariste Ndayishimiye à la tête du pays des mille et une collines, le Burundi. Très scrutée, cette (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 296 users online