Vendredi 19 avril 2024

Sécurité

Région Sud/Rumonge : Des arrestations pour détournement des frais d’indemnisation

18/12/2023 Commentaires fermés sur Région Sud/Rumonge : Des arrestations pour détournement des frais d’indemnisation
Région Sud/Rumonge : Des arrestations pour détournement des frais d’indemnisation
Vue partielle du site à latérite de Nyabihuna sur la colline Mutambara

Cinq personnes dont un chef de colline sont déjà arrêtées pour avoir trempé dans le détournement des frais d’indemnisation versés par le gouvernement du Burundi aux propriétaires des terres à latérite se trouvant sur le site de Nyabihuna de la colline Mutambara en commune Rumonge.

Selon Juma Ruhuzo, le nouveau chef de colline Mutambara, la brigade anticorruption procède depuis deux semaines aux arrestations des personnes qui ont reçu ces frais d’indemnisation. Il indique que la brigade anticorruption a commencé à arrêter l’ex-chef de colline Mutambara Mariam Horizana et un autre élu collinaire de cette colline du nom d’Abdoul Bukeyeneza pour complicité dans le détournement des frais d’indemnisation.

La même source précise que ces élus collinaires auraient approuvé des listes fictives des bénéficiaires ou auraient approuvé de fausses déclarations sur la superficie de leurs propriétés foncières. Ces deux élus collinaires sont aujourd’hui détenus à la prison de Mpimba de Bujumbura.

Ce lundi 11 décembre, trois autres personnes présumées avoir détourné des frais d’indemnisations ont été arrêtées sur la colline Mutambara en commune de Rumonge par la brigade anticorruption. Elles sont de la sous colline Makombe sur cette même colline Mutambara et répondent respectivement au nom de Célestin Bampoye, Hajayandi et Béoline Niragira.

Ces arrestations ont été opérées après une enquête menée par l’agence routière du Burundi (ARB) sur ce site de Nyabihuna pour déterminer les vrais propriétaires des terres ainsi que les vraies superficies de chaque propriété foncière. Ces fausses déclarations ont été faites suite à la complicité du technicien de l’agence routière du Burundi qui a relevé et transmis de fausses données. Ce dernier aurait été déjà arrêté.

Les enquêtes se poursuivent sur d’autres sites où des personnes ont reçu des indemnisations relatives à la construction de la RN 3 (route Bujumbura -Nyanza-lac).

« Environ 200 millions de francs auraient été détournés »

Les familles de personnes déjà arrêtées demandent à la brigade anticorruption de poursuivre les enquêtes pour établir toutes les responsabilités dans ce détournement des frais d’indemnisation. « Il est inconcevable que des paysans à eux seuls puissent planifier, organiser et exécuter un détournement. »

Des sources recueillies sur place indiquent qu’un montant de 200 millions de francs burundais aurait été détourné. Les familles des personnes arrêtées demandent des enquêtes plus fouillées pour établir toutes les responsabilités sur ce dossier afin que la vérité éclate au grand jour.

Il y a autres 3 personnes de la sous colline Makombe qui avaient été arrêtées, il y a une semaine par la brigade anticorruption dans ce même dossier, qui viennent d’être libérées. Elles sont poursuivies d’infraction d’atteinte à l’économie nationale et risquent de lourdes peines, selon un spécialiste de la loi burundaise.

Signalons que l’agence routière du Burundi est en train de vérifier sur tous les endroits où le gouvernement a versé des frais d’indemnisations pour voir s’il n y’aurait pas eu d’irrégularités.

Notons aussi que chaque bénéficiaire de ces frais devrait ouvrir son propre compte dans une banque ou dans une institution de microfinance pour que les frais d’indemnisation soient directement virés sur son compte.

Au moment où nous mettons sous presse cet article nous apprenons que 4 autres personnes de la colline de Gashasha, dont le chef de colline Gashasha Frida Ndagijimana, viennent d’être arrêtées par la police pour leur rôle dans le détournement des frais d’indemnisation versés par le gouvernement du Burundi pour les biens et champs de culture détruits dans les travaux préparatoires de la construction de la route Rumonge-Nyanza-lac.

Au total 9 personnes, dont deux chefs de colline, un cadre et un agent de l’agence routière du Burundi (ARB), sont déjà arrêtées par la brigade anticorruption.
Les enquêtes se poursuivent sur les différents sites. Le directeur général de l’ARB a demandé aux personnes qui ont perçu des frais d’indemnisations indûment les remettre.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Déceptions

Par Léandre Sikuyavuga Menaces, calculs ou pur suivisme ? L’Assemblée nationale vient d’adopter presque à l’unanimité le projet du Code électoral. Seuls deux députés ont émis leurs objections. Ce Code qui va régir les prochaines élections avait pourtant suscité moult réactions (…)

Online Users

Total 3 249 users online