Jeudi 25 avril 2024

Société

Région Ouest/Cibitoke : Des points de passage sur la Rusizi toujours fermés

22/05/2023 Commentaires fermés sur Région Ouest/Cibitoke : Des points de passage sur la Rusizi toujours fermés
Région Ouest/Cibitoke : Des points de passage sur la Rusizi toujours fermés
Les habitants proches de la rivière Rusizi demandent aux autorités burundaises la réouverture des frontières avec la RD Congo

La fermeture de toutes les frontières des communes de Rugombo et Buganda avec la RD Congo reste de mise. Un handicap majeur pour la circulation des biens et des personnes et un impact sur les revenus des communes. L’administration provinciale tranquillise.

Arrivé sur le principal point de passage de Lubenga sur la transversale 2, Mparambo II commune Rugombo de la province de Cibitoke frontalier avec notre grand voisin de l’Ouest, il n’y a pas de mouvements et la situation date de 2019 après l’apparition de la pandémie de Covid-19. Les infrastructures qui servaient de bureaux de travail aux agents de la Police de l’air et des frontières, PAFE, ont été emportées par les pluies torrentielles.

« Les frontières fermées depuis longtemps causent un manque à gagner énorme », indique un policier rencontré sur place avant de dire que le préjudice enregistré sur le plan social est énorme. Les populations frontalières qui ont de forts liens de parenté ont été privées de leurs droits de visite.

« Mon oncle habite dans le groupement de Luvungi à moins d’une dizaine de kilomètres de chez moi ici à Rugombo. Mais je ne peux pas aller lui rendre visite », déplore une jeune maman. Même son de cloche chez un citoyen congolais joint au téléphone dans la plaine de la Rusizi territoire d’Uvira. Le quinquagénaire signifie que deux de ses 4 enfants poursuivent leurs études de l’autre côté de la Rusizi dans la commune de Buganda au Burundi. « Au moins 3 ans sont déjà passés sans les voir et l’espoir s’amenuise de plus en plus », regrette-t-il.

Un énorme impact économique

Les Congolais établis dans la province de Cibitoke n’ont pas eu accès de passer la frontière pour aller s’enrôler sur les listes électorales à l’approches des élections générales prévues au Congo. « Nous avons été bloqués au Burundi et la période d’enrôlement est déjà passée. Nos droits civils et politiques ont été bafoués », explique un enseignant congolais établi au Burundi depuis 20 ans.

Des marchés de part et d’autre de la Rusizi étaient pleins de marchandises en provenance des 2 pays voisins avant la mesure. « Les services de la comptabilité de la commune enregistrent une baisse significative des rentrées en termes de taxes. Les produits transitant sur différents points de passage et vendus localement permettaient d’augmenter les ressources financières de la commune », insiste un des administratifs.

Une telle situation avec un préjudice énorme sur le plan économique et social s’observe sur tous les points de passage sur la Rusizi avec la RD Congo principalement au niveau des communes de Rugombo et Buganda.
Le gouverneur de Cibitoke, Carême Bizoza, indique que des contacts au plus haut niveau sont en cours. D’après lui, les habitants frontaliers devraient patienter, « la situation sera réglée incessamment ».

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 3 966 users online