Politique

« Que l’avenir des enfants ne soit pas hypothéqué »

23/04/2020 Felix Haburiyakira Commentaires fermés sur « Que l’avenir des enfants ne soit pas hypothéqué »
« Que l’avenir des enfants ne soit pas hypothéqué »
Ferdinand Simbaruhije : « Nous interpellons tous les élèves, même ceux qui ont l’âge de voter, de se concentrer plus aux études »

A la veille de la campagne électorale, le secrétaire général de la Fenadeb, exhorte les politiciens à ne pas impliquer les enfants dans les meetings politiques.

« Nous l’avons vu même dans le passé. Les politiciens enrôlent les enfants qui n’ont pas encore atteint l’âge de voter dans les meetings des partis politiques.» Un constat amer fait par Ferdinand Simbaruhije, secrétaire général de la Fédération nationale des associations engagées dans le domaine de l’enfance au Burundi (Fenadeb).

C’était au terme d’une table ronde organisée ce mercredi, 22 avril à Bujumbura, sur la protection des enfants et des jeunes contre la traite. Il se dit préoccupé par la situation. Pour lui, les enfants, scolarisés ou non, ne devraient pas participer dans la campagne électorale.

Ce défenseur des droits des enfants fait remarquer que la campagne électorale s’annonce dans une période cruciale pour les jeunes qui sont sur le banc de l’école. « Nous sommes au cours du troisième trimestre, une période au cours de laquelle l’enfant doit fournir beaucoup d’efforts pour avancer de classe ». Et d’interpeller les politiciens à veiller aux droits des enfants. «Que leur avenir ne soit pas hypothéqué ».

Cet activiste de la société civile fait également un clin d’œil aux parents et aux responsables scolaires. Il leur demande de ne pas impliquer les enfants dans les meetings politiques.

Selon lui, ces derniers risquent de distraire les élèves. Et de lancer un appel à tous les élèves. « Nous interpellons tous les élèves, même ceux qui ont l’âge de voter, de se concentrer plus aux études. » M. Simbaruhije promet de suivre de près la situation pour que les droits des enfants soient respectés pendant la campagne électorale.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Une équipe de reporters d’Iwacu rentre de plusieurs jours d’investigation dans le sud du Burundi. Une affaire défraie la chronique. Des policiers, des autorités à la base, des jeunes Imbonerakure sont accusés d’extorsion de fonds et d’assassinats. Les victimes sont (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 565 users online