Mardi 18 juin 2024

Publireportages

Prix équateur 2023 : le Burundi classé parmi les 10 meilleurs lauréats

11/11/2023 2
Prix équateur 2023 : le Burundi classé parmi les 10 meilleurs lauréats
Remise du prix équateur 2023 au président de l’association ‘’Prix Equateur’’

Pour la première fois, le Burundi s’est classé parmi les dix premiers lauréats du Prix Equateur décerné́ par le PNUD (programme des Nations Unies pour le Développement) aux communautés exceptionnelles qui proposent des solutions basées sur la nature pour le développement durable. Au cours de la remise de ce prix, le ministère chargé de l’environnement a encouragé́ les acteurs en la matière de participer dans de telles compétitions.

Les cérémonies de remise du prix équateur 2023 au niveau mondial a eu lieu ce 7 novembre. Au Burundi, le prix a été́ remporté par l’association communautaire Perfect Village communities Burundi (PVC Burundi). Œuvrant dans la commune Nyabiraba, la principale mission de cette association est de promouvoir l’autosuffisance des communautés locales grâce à l’utilisation d’alternatives naturelles produites locale- ment pour la restauration des terres et des systèmes alimentaires durables.

« C’est un honneur pour notre association, mais aussi pour le pays d’avoir gagné́ pour la première fois ce prix », a fait ressortit Parfait Mugisha, président de cette organisation communautaire. Pour lui, ce prix aidera son association à multiplier ses impacts dans sa zone d’intervention, mais aussi de pouvoir atteindre une couverture à l’échelle nationale. « Mais aussi, il démontre que le monde entier reconnait les efforts du pays dans la lutte contre le changement climatique et la dégradation du sol », a-t-il ajouté.

Et de préciser que les lauréats du prix équateur 2023 auront chacun une enveloppe de 10 mille dollars et des possibilités de participer au prochain COP.

Christian Nimubona : « J’invite tous les acteurs, surtout les jeunes de suivre de près de telles opportunités afin de pouvoir y participer »

Christian Nimubona, directeur général de l’Environnement, Ressources naturelles et Assainissement au ministère chargé de l’Environnement, a salué́ les multiples efforts du PNUD au Burundi en matière de résilience contre le change- ment climatique et la conservation de la biodiversité́. Et de demander l’engage- ment des autres partenaires de développement à accompagner les acteurs burundais dans des compétitions organisées par leurs organisations.

« J’invite tous les acteurs, surtout les jeunes de suivre de près de telles opportunités afin de pouvoir y participer », un encouragement du DG de l’environnement à tous les intervenants dans le domaine de la conservation de la biodiversité́.

« L’innovation que nous célébrons aujourd’hui est rarement le fruit d’efforts isolés des groupes locaux », a fait savoir Mathieu Ciawola, représentant résident du PNUD au Burundi. Et d’annoncer que 500 candidats provenant dans 108 pays avaient postulé pour cette édition du prix équateur.

Pour lui, le Perfect village communities Burundi fait preuve d’un processus de prise de décisions liées aux changements qui sont plus efficaces s’ils sont responsables et réactifs aux populations les plus touchées. Tout en ajoutant que ce prix équateur est décerné́ à des organisations ou coopératives menant des actions sur la gestion durable des écosystèmes appelées également ‘’solutions basées sur la nature’’. Des solutions bénéfiques pour l’environnement, mais aussi visant le renforcement des communautés en augmentant leurs capacités et leurs options de subsistance.

Créée en 2017, Perfect Village Communities travaille avec les communautés locales de la commune Nyabiraba de la province de Bujumbura, dont principalement les femmes et les jeunes. Grâce à ses efforts, il a déjà̀ planté 500 mille plants d’arbres régénérant efficacement 5 mille hect- ares de terre. ‘’

Les solutions basées sur la nature sont très essentielles’’

 Souvent rencontrées dans les communautés locales, l’association des femmes et l’environnement du Burundi reconnaît que les pratiques sur les solutions basées sur la nature sont très fréquentes chez les peuples autochtones.

Le rôle des communautés locales ainsi que celui de la recherche scientifique ont fait le sujet vif du panel qui a précédé́ les cérémonies de remise du prix équateur 2023.

Rénilde Masunzu, présidente de cette association des femmes et l’environne- ment du Burundi, a regretté́ la non-volonté́ des peuples autochtones de partager ces pratiques/connaissances sur la production des solutions durables basées sur la nature. Cependant, l’association mène plusieurs séances de sensibilisation pour encourager ces peuples à partager leurs con- naissances, a ainsi rassuré la présidente de l’association.

Toutefois le directeur du Centre de recherche en Sciences naturelles et environnement de l’Université́ du Burundi, Claver Sibomana, a insisté́ sur l’importance de la recherche scientifique, qui selon lui, aidera à connaitre les différentes solutions durables basées sur la nature et donner l’assurance d’en consommer. « Le rôle de la recherche, c’est de produire des connaissances pouvant éclairer les décideurs, c’est au niveau des prises de décision », a aussi rappelé́ le professeur.

Mathieu Ciawola : « L’innovation que nous célébrons aujourd’hui est rarement le fruit d’efforts isolés des groupes locaux »

Ayant la protection de l’environnement dans ces domaines d’intervention, M. Ciawola a indiqué́ que le PNUD a mis un accent particulier sur la mise à l’échelle des innovations promues par les laboratoires d’accélération des ODD (objectifs de développement durable). D’où̀ selon lui, l’importance d’investir dans les solutions durables produites à base de la nature.

Et de renforcer qu’il est essentiel de reconnaître le rôle des organisations communautaires et des initiatives locales dans la fourni- ture des solutions de développement durable et dans la contribution aux ODD.

Dans cette même perspective d’accompagner les initiatives des jeunes engagés pour le développement durable, le bureau du PNUD au Burundi a lancé́ le dépôt de candidature pour la troisième édition de l’Innovation Week’’ qui se tiendra au cours du mois de décembre. Les jeunes ayant des initiatives de projets ayant trait aux solutions durables basées sur la nature et à l’environnement sont invités à postuler nombreux.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Merci pour notre Jeunesse nous encourageons les autres jeunes de postuler afin que ce prix soit à notre disposition au Burundi

  2. nous vous remercions de pouvoir partager notre voix avec le monde entier

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Séance terminée, on rentre à pied !

Bon gré mal gré, la pénurie de carburant s’invite à l’hémicycle de Kigobe. Une courte vidéo fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux. En pleine séance, un député a rappelé à ses collègues de penser à ceux qui rentrent (…)

Online Users

Total 5 407 users online