Vendredi 14 juin 2024

Archives

Pr Emile Mworoha, historien : « Le roi appartient au peuple et à l’histoire »

05/05/2013 Commentaires fermés sur Pr Emile Mworoha, historien : « Le roi appartient au peuple et à l’histoire »

Emile Mworoha, historien de son état, insiste sur l’inhumation de la dépouille du roi Mwambutsa IV au Burundi, sa terre natale. Peu importe ses dernières volontés.

<doc4103|right>{Que vous inspire la polémique autour du rapatriement de la dépouille du roi Mwambutsa IV ?}

L’idée en soi était bonne, surtout en ce moment où nous nous préparons à célébrer le cinquantième anniversaire de l’Indépendance du Burundi. Mais ce qui est regrettable, c’est cette divergence de vue entre certains membres de sa famille et les initiateurs. Cependant, il y a un élément primordial que les différents partenaires devraient prendre en considération. Sa majesté le roi Mwambutsa IV Bangiricenge a régné durant plus de cinquante ans. C’est lui qui a conduit le pays à l’Indépendance. Ainsi, il est important qu’un hommage national lui soit rendu avec tous les honneurs dignes d’un grand monarque.

{Pourtant, dans son testament, le roi Mwambutsa IV rejette l’idée d’être enterré au Burundi ?}

Je n’ai pas encore vu ce testament. Mais, le roi ne s’appartient pas. Il appartient au peuple et à l’histoire. Une fois le roi intronisé ou le président de la République investit, il devient une personnalité de l’histoire de son pays. Je ne sous-estime pas les dernières volontés royales, mais je pense que l’honneur d’un pays et cette dimension historique sont aussi très importants.
___________

[Mwambutsa IV : au centre de passions « patriotiques » et familiales->http://www.iwacu-burundi.org/spip.php?article2805]
___________

{Esther Kamatari, nièce du roi Mwambutsa, s’y oppose. Elle dénonce, entre autres, une tentative de récupération politique de l’affaire. Qu’en pensez-vous ?}

Je ne vois pas en quoi. Ce projet date de longtemps. Juste après sa mort en 1977, certains Burundais ne cessaient de réclamer le rapatriement du corps de leur monarque. Laissez parler ceux qui affirment qu’il y a spéculation, récupération… Nous avons la liberté d’expression. Chaque chose a un moment favorable de réalisation.

{Que proposez-vous pour mettre fin à ce malaise ?}

Des concertations doivent avoir lieu, si ce n’est pas encore fait, entre la famille royale et le pouvoir. Il ne faut pas attendre que certains saisissent des cours et tribunaux parce que ce sont des procédures qui, parfois, traînent. Cela serait un événement inoubliable dans la vie des Burundais si le roi Mwambutsa IV Bangiricenge reposait au pays. A l’instar de la dépouille du roi Mutesa de l’Ouganda, qui a été rapatrié de Londres.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Les jérémiades du Frodebu

« Gémir, pleurer, prier est également lâche. Fais énergiquement ta longue et lourde tâche dans la voie où le Sort a voulu t’appeler… » Ces vers d’Alfred de Vigny dans La Mort du loup me sont venus à l’esprit en (…)

Online Users

Total 2 288 users online