Santé

Plus de 420 cas de choléra dont 2 à Ngagara pris en charge en deux mois

12/09/2019 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Plus de 420 cas de choléra dont 2 à Ngagara pris en charge en deux mois
Plus de 420 cas de choléra dont 2 à Ngagara pris en charge en deux mois
Le ministre de la Santé publique Thaddée Ndikumana

Le ministre de la Santé publique, fait savoir que le nombre de personnes atteintes du choléra continue d’augmenter depuis sa déclaration en juillet dernier. «Nous continuons à nous occuper des cas qui se déclarent. Plus de 420 personnes ont été soignés dans nos services. Nous enregistrons au moins deux cas par jour», a déclaré Thaddée Ndikumana, le ministre de la Santé, ce mercredi 11 septembre à Bujumbura.

Selon lui, la veille, deux cas ont été signalés à Ngagara, un à Kuwinterekwa et un autre à Ruziba. «Nous sommes toujours prêts à les accueillir car nous sommes comme des sapeurs-pompiers ». Et de déplorer que les médicaments coûtent cher alors qu’il est possible de se prévenir.

Il a expliqué également que les quartiers de la mairie de Bujumbura sont les plus touchés surtout les plus anciens. Ce qui s’explique notamment par leurs mauvais systèmes d’évacuation des déchets et des eaux usées. «La problématique de l’assainissement est une cause majeure de l’épidémie du choléra. Les anciens quartiers partagent un seul regard qui évacue les déchets. Souvent les fosses septiques débordent dans les quartiers».

Le cas du Quartier III à Ngagara s’avère alarmant. Il y a un moment où ils recevaient dans leurs robinets de l’eau mélangée de déchets selon les habitants. «Des robinets publics ont été installé mais il n’y a aucune goutte. Pour avoir de l’eau, il faut se réveiller à 2 heures du matin », confie un domestique rencontré. Tandis qu’au Quartier V, ils racontent qu’une grande partie vient de passer deux mois sans eau potable.

Le ministre Thaddée Ndikumana interpelle les autorités de la mairie de Bujumbura à mettre dans ses priorités l’assainissement de la ville. Il appelle la Regideso à fournir de l’eau potable aux quartiers qui en manquent cruellement. Il a également annoncé que son ministère a déjà soumis la question aux plus hautes autorités du pays pour qu’une solution durable soit trouvée.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Non au rapatriement forcé

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Non au rapatriement forcé

Les réfugiés burundais vivant dans les camps en Tanzanie sont sommés de revenir au bercail « de gré ou de force ». Un accord de rapatriement a même été conclu entre les ministres burundais et tanzanien de l’Intérieur. Ce document qualifié de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 337 users online