Publireportages

Santé : la toute première Conférence Nationale sur la Santé au Burundi

17/09/2019 La Rédaction Commentaires fermés sur Santé : la toute première Conférence Nationale sur la Santé au Burundi
Santé : la toute première Conférence Nationale sur la Santé au Burundi
De gauche à droite : Thaddée Ndikumana, ministre de la santé, Joseph Butore, le 2ème Vice-Président, Dr Walter Kazadi Mulombo, représentant de l’OMS et Freddy Mbonimpa, Maire de la ville de Bujumbura

Pour la première fois, une conférence nationale sur la santé au Burundi. Le coup d’envoi de cet événement majeur pour le secteur de la santé a été donné ce lundi 16 septembre par le 2ème Vice-Président de la République, le Dr. Joseph Butore, sous le thème : « Droit à la santé et bien-être pour tous à travers l’action multisectorielle et la santé dans toute les politiques.»

La Conférence Nationale sur la Santé a été organisé par le Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida, avec l’appui des partenaires du Burundi, en tête desquels le Bureau de l’Organisation mondiale de la Santé.

Le Dr. Thaddée Ndikumana, Minisre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida explique qu’au cours de cette conférence de trois jours, il sera question d’aborder de façon horizontale les défis liés à la couverture sanitaire universelle : « Des déterminants sociaux de la santé, la nutrition, la santé maternelle néonatale, infantile et des adolescents. Les avantages des approches multisectoriels, la contribution des acteurs non étatiques et les défis liés aux mécanismes de financement de la santé », a dit le Dr. Ndikumana.

Pour le Dr. Joseph Butore, le 2ème vice-président de la République, la conférence permettra à surtout d’identifier les priorités communes dans la planification et élaboration des politiques du pays : « Le triple intérêt de cette conférence est d’abord apporter des réponses réalistes aux défis liés à la mise en application de la Couverture sanitaire universelle; Ensuite-analyser les déterminants sociaux avec un accent particulier sur la nutrition et proposer des interventions durables; Enfin,-identifier les priorités communes, les partager avec nos partenaires fidèles, et s’en servir pour guider les processus de planification et d’élaboration de nos politiques », a-t-il précisé.

Selon le représentant de l’OMS au Burundi, le Dr. Walter Kazadi Mulombo, la couverture sanitaire universelle est le moyen de garantir la santé pour tous. D’après lui, garantir la bonne santé pour les populations est une action qui requiert de multiples interventions autres que sanitaires. Il est donc important de considérer la santé dans toutes les actions politiques.

Le Dr. Kazadi Mulombo, il est important que le Gouvernement du Burundi saisisse les opportunités à venir, pour vendre ses avancées et ses réalisations : « nous encourageons le Gouvernement du Burundi, à saisir l’opportunité offerte à travers la première réunion de haut niveau des Nations Unies sur la Couverture-Santé Universelle, ainsi que la Conférence mondiale sur la Santé dans toutes les politiques qui se tiendra à Québec au mois d’octobre, pour en faire des tremplin de démonstration des avancées enregistrées par le Burundi, notamment à travers des engagements politiques clairs, visant la cible commune de la santé et le bien-être de sa population.», a conclu le Dr Walter Kazadi Mulombo, représentant résident de l’OMS au Burundi

La conférence s’étendra sur trois jours. Différentes activités sont prévues, dont des séances de présentations par des experts, et des panels de haut niveau sur la Couverture Sanitaire Universelle et la santé dans toutes les politiques. Les conclusions et recommandations serviront notamment dans la définition de la déclaration d’engagement par le Gouvernement du Burundi, lors de la prochaine Réunion de Haut Niveau des Nations Unies sur la Couverture Sanitaire Universelle, prévu pour le 23 septembre à New York.

OMS

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a annoncé aux hauts responsables du ministère la tolérance zéro à quiconque se rendra coupable de la corruption et de la criminalité, priorité du gouvernement. Il a aussitôt joint l’acte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 134 users online