Dimanche 03 mars 2024

Politique

Parlement : sa proposition d’un remaniement ministériel à demi-mot honorée

03/10/2023 1
Parlement : sa proposition d’un remaniement ministériel à demi-mot honorée
Certains ministres n’ont pas travaillé à la satisfaction des parlementaires

Le Premier ministre a présenté ce lundi 2 octobre au Palais des Congrès de Kigobe, le rapport de mise en œuvre du plan d’action annuel du gouvernement pour le 2ème semestre, exercice 2023 devant le Parlement. Par une métaphore, le président du Sénat a proposé au « coach’’ de remplacer les ’’joueurs moins performants’’.

« Il s’observe un grand décalage entre le taux de réalisation physique et celui d’exécution budgétaire, mais aussi un dépassement énorme du budget prévu », ont fait remarquer les parlementaires après analyse du rapport.

Après ce constat amer, le Premier ministre Gervais Ndirakobuca a tenu à demander pardon, pour des réponses peu convaincantes des différents ministères. Il a indiqué qu’il n’assure que la coordination.

« J’aimerais m’excuser, s’il y a eu des réponses non satisfaisantes pour une ou une autre raison. Comme le président de l’Assemblée nationale l’a indiqué, les questions qui me sont adressées, ont été répondues par les ministres. Ce sont eux qui maîtrisent leurs réalisations. Je n’assure que la coordination et ce sont ces techniciens à blâmer », a-t-il justifié.

Le président du Sénat, Emmanuel Sinzohagera, a comparé le Premier ministre à un coach d’une équipe. D’après lui, un coach doit faire un réaménagement afin de remporter la victoire et s’il n’est pas satisfait des prestations de certains joueurs, il doit procéder à leurs remplacements et les mettre sur le banc de touche.

En tenant compte de vos propos, a-t-il indiqué, vous vous êtes excusé mais pour ma part, un coach doit remplir deux rôles. Premièrement, propose-t-il, il doit réaménager son équipe, il peut changer le positionnement des joueurs afin qu’ils puissent marquer.

Deuxièmement, suggère le président du Sénat, le coach peut retirer un joueur pour le remplacer et le mettre sur le banc de touche. « Je n’ai pris que cet exemple de joueur ».

Aussitôt proposé au Palais des Congrès de Kigobe, aussitôt mis en exécution : un remaniement ministériel a été annoncé dans la soirée de ce lundi 2 octobre. Le ministère de la Santé Publique a été confié au Dr Lydwine Baradahana.

Prosper Dodiko est désormais ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Élevage. Le portefeuille du ministère de la Fonction Publique est revenu à Vénuste Muyabaga. Gervais Abayeho, s’est vu confié le ministère des Affaires de la Communauté Est-Africaine, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture.

Selon le rapport des parlementaires, le ministère de l’Energie et des Mines, celui de la Santé et celui de l’Intérieur accusent une faible performance tandis que le ministère chargé de la Communauté de l’Afrique de l’Est, celui de la Coopération au développement et celui de la Défense affichent une très grande performance.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Bite

    Coût de chapeau au président du sénat . Le président de l’assemblée nationale devrait agir comme lui.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Écoute dans le vent… de Buringa… de Vugizo…

Combien de sanglots doit-on entendre lors des funérailles des nôtres emportés dans des tueries, avant que les pleurs n’emplissent toute la Nation, dans toutes ses sphères, et ne brisent toutes les murailles et autres tours d’ivoire ou palais ? Combien (…)

Online Users

Total 1 183 users online