Dimanche 18 avril 2021

Société

Parcem : «Nous allons interjeter appel»

13/03/2018 Commentaires fermés sur Parcem : «Nous allons interjeter appel»
Parcem : «Nous allons interjeter appel»
Les 3 inculpés, avec le président de la Parcem et leur avocat, lors d’une audience publique à Muramvya.

Faustin Ndikumana, président de l’ONG locale militant pour la bonne gouvernance, Parcem, soutient que la sentence à l’encontre de trois points focaux de son organisation en province Muramvya, jeudi 8 mars, est injuste. Le Tribunal de Grande Instance de cette province les a condamnés, chacun, à une peine de 10 ans et une amende de 200 mille Fbu.

Il se demande sur quoi la juridiction s’est basée pour les accuser d’atteinte à la sureté intérieure de l’Etat. «C’est une accusation grave qui ne tient pas compte des faits». Il souligne que ses représentants tenaient une réunion pour un atelier de jeunes affiliés aux partis politiques.

Cet activiste de la société civile assure que le ministère public n’a pas eu de preuves pour cette inculpation. Il estime qu’il aurait fallu attendre les clauses de cet atelier. Sur ce, Faustin Ndikumana tient à préciser que son organisation a décidé d’interjeter appel.

Pour rappel, Emmanuel Nshimirimana, Aimé Constant Gatore et Marius Nizigiyimana, avaient été arrêtés le 13 juin 2017. Ils étaient accusés notamment du faux et usage de faux.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La grande muette invitée à redorer son image écornée

Ce ne sont pas des « faits divers ». Quelle mouche a piqué la grande « muette » ? L’armée burundaise occupe rarement les colonnes d’Iwacu. Elle s’exprime peu d’ailleurs. Mais jusqu’ici, la grande muette burundaise était relativement reconnue et (…)

Online Users

Total 1 285 users online