Mardi 18 juin 2024

Politique

Où est le président de l’Assemblée nationale ?

Où est le président de l’Assemblée nationale ?
Sabine Ntakarutimana : « En cas d’absence du président de l’Assemblée nationale, les vice-présidents le suppléent suivant l’ordre de préséance. »

Lors de la séance plénière du mardi 28 mai 2024 dédiée à l’analyse et à l’adoption du projet de calendrier des activités de la session parlementaire, une question cruciale a été soulevée par le député Gaston Sindimwo concernant l’absence prolongée du président de l’Assemblée nationale.

Gaston Sindimwo a exprimé les inquiétudes de la population et des représentants des peuples en demandant des éclaircissements sur l’absence inexpliquée de Gélase Ndabirabe, le président de l’Assemblée nationale. « Il y a longtemps que le président est empêché. On entend des informations ici et là et cela inquiète la population », a-t-il souligné avant d’indiquer l’importance de la transparence dans ce genre de situation. « Nous voulons que vous, en tant que vice-présidents, donniez des éclaircissements aux journalistes et à la population. »

Il ajoute aussi que le président de l’Assemblée nationale est une personnalité publique qui concerne tout le monde.
En réponse, la vice-présidente de l’Assemblée nationale, Sabine Ntakarutimana, a invoqué l’article 19 du règlement d’ordre intérieur de l’Assemblée nationale. L’article stipule qu’« en cas d’absence du président de l’Assemblée nationale, le vice-président le supplée suivant l’ordre de préséances. » Elle a ajouté qu’ils sont au courant des informations qui sont diffusées sur les réseaux sociaux.

Gaston Sindimwo a insisté sur le fait que l’explication restait vague et a exprimé le besoin de fournir plus de détails au public. « Le fait de dire que le président est empêché sans donner des explications est vague. Il y a des travaux qui ne peuvent pas être effectués en son absence… » Il a proposé une sortie médiatique pour clarifier la situation. « Ce serait mieux si on donnait des éclaircissements, peut-être devant les journalistes »

La vice-présidente a répondu que l’ordre du jour de la séance ne prévoyait pas de point de presse. Le deuxième vice-président Abel Gashatsi a minimisé l’importance des rumeurs en avançant qu’« il ne faut pas donner trop d’importance aux informations qui circulent sur les réseaux sociaux, car nous savons où est le président de l’Assemblée nationale. »

L’absence du président de l’Assemblée nationale du Burundi continue de susciter des interrogations parmi les députés et la population. Le manque de communication claire de la part des autorités alimente les rumeurs et l’incertitude sur la toile ces derniers jours.

Forum des lecteurs d'Iwacu

10 réactions
  1. Mafero

    Quel patriotisme ou civisme? Les Burundais attendent avec impatience le retour du Président de leur Assemblée Nationale pour qu’il puisse répondre à leur préoccupations quotidiennes!

  2. jereve

    « … car nous savons où est le président de l’Assemblée nationale », mais ils ne peuvent pas dire où il est! On sent un grand malaise de la part de ceux qui cherchent à savoir où – et c’est leur droit de savoir, car c’est une personnalité publique- et ceux qui cherchent à cacher à tout prix où. Manque de transparence et incompréhension totales. Feu vert maintenant à toutes les suppositions probables et improbables. La chose à éviter quand on est une autorité.

  3. Nshimirimana

    Merci Monsieur Sindimwo. Vous avez essayé mais vous n’avez pas pu. C’est la loi de la jungle qui a prévalu sinon le peuple a droit de savoir sur les raisons de l’absence du président d’une institution aussi importante que l’Assemblée nationale. A la place de cette vice-présidente que le peuple entretient gracieusement , j’aurai au moins répondu que l’assemblée du très honorable relève de sa vie privée.
    Mes question:
    – serait-il malade et entrain de se faire
    soigner quelque part .
    – l’aéroport étant ce qu’il est , on l’aurait vu monter dans l’avion ( le Burundi étant dépourvu d’avion au service des autorités )
    – peut-on conclure qu’il est quelque part au Burundi, dans sa résidence par exemple?

  4. Gihuguciza

    Ces gens oublient que les burundais ont le droit de savoir parce qu’il s’git de leur pays.Le Burundi n’appartient au Cndd Fdd.Il appartient aux burundais et le parti au pouvoir doit être au service des burundais.Pourquoi cacher où se trouve une autorité publique?Il a fui le Burundi ou alors il est malade?Les burundais ont le droit de savoir.

  5. Stan Siyomana

    Je suis vraiment surpris, je ne savais pas que Mr. Gaston Sindimwo est a l’Assemblee Nationale.
    Apparement, le parti UPRONA n’aurait que deux membres parmi les 128 parlementaires burundais.
    Donc ces deux seraient Abel Gashatsi et Gaston Sindimwo?

    • Stan Siyomana

      Correction
      Apparemment l’Assemblee nationale aurait 123 membres.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Assembl%C3%A9e_nationale_(Burundi)

      • KAA

        And wikipedia is a source of verified information that could serve as supporting facts !!

        • Stan Siyomana

          @KAA
          Chacun peut choisir sa source et si l’information est fausse vous pourriez nous le dire.

          • Gugusse

            Dear Stan,

            In “Jungle Book” by Rudyard Kipling, KAA was a giant snake. So expect sneaky attacks from his namesake.

    • Ndirabika

      Pour vous gashatsi et sindimwo seraient de l’uprona? Merci de l’info

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Séance terminée, on rentre à pied !

Bon gré mal gré, la pénurie de carburant s’invite à l’hémicycle de Kigobe. Une courte vidéo fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux. En pleine séance, un député a rappelé à ses collègues de penser à ceux qui rentrent (…)

Online Users

Total 2 226 users online