Samedi 28 janvier 2023

Archives

Nyakabiga : un cameraman tué, la police est pointée du doigt mais elle dément

10/01/2016 1
OPPI Pierre Nkurikiye devant les armes saisies
OPPI Pierre Nkurikiye devant les armes saisies

Selon des sources sur place, Alfred Baramburiye, rentrait ce samedi 9 janvier vers 20 heures à Nyakabiga après avoir filmé un mariage au mess des officiers quand il s’est retrouvé devant des policiers dans son quartier. Ces derniers l’auraient accusé d’être parmi les jeunes qui venaient de leur lancer une grenade blessant leur camarade.

Il leur a expliqué qu’il n’était pas mêlé à cette affaire mais ces forces de l’ordre ne l’ont pas cru. Plusieurs témoins affirment avoir entendu la victime supplier ces agents de ne pas lui tirer dessus. Quand des coups de feu ont été entendus, ces cris ont cessé. Son corps a été retrouvé entre la 12ème et la 13ème avenue ce dimanche matin dans la matinée avec une balle dans le dos.

D’après le porte-parole de la police, OPPI Pierre Nkurikiye, ce jeune homme s’est retrouvé entre deux feux et c’est une balle perdue qui l’a atteint. S’il y a une toute autre version qui serait plus plausible que celle des policiers sur terrain, défie-t-il, il faut la confier aux enquêteurs pour que la vérité éclate au grand jour.

Musaga : un criminel tué, un autre blessé et 5 autres appréhendés et des armes saisies

Tel est le bilan établi par le porte-parole de la police d’une opération de poursuite lancée ce dimanche 10 janvier par les forces de l’ordre contre un groupe de criminels à Musaga tout près du marché, à Kinanira I et II ainsi qu’à Kamesa. Cette bande armée a échangé des tirs avec les policiers. «Il y a eu un mort de leur côté, 2 civils ont été touchés par des balles perdues. 5 fusils dont une mitrailleuse, 2 grenades, un chargeur garnie une paire de bottines et 2 flacons de sérum glucosé, ont été saisis», a précisé Pierre Nkurikiye.

Selon lui, ces forces de l’ordre ont appréhendé 6 criminels, l’un d’eux était blessé, il a été évacué à l’unité de MSF situé à Kigobe. «Il parlait même kinyarwanda. Il a été interrogé avant qu’il ne reçoive les premiers soins».
Pour le porte-parole de la police, ce blessé faisait partie de ce groupe de criminels contrairement aux informations diffusées qu’il s’agissait d’un habitant de Kanyosha qui faisait du jogging à Musaga.

«Les forces de l’ordre ont décidé ce dimanche matin de se lancer à la recherche de ce groupe de criminels suite à une plainte d’un homme enlevé ce samedi soir par cette même bande. Ce citoyen est parvenu à s’échapper», précise OPPI Pierre Nkurikiye.

Cibitoke : une position tenue par des militaires attaquée

La nuit de ce samedi 9 janvier à dimanche a été longue pour les habitants de Cibitoke. Des militaires en faction à la 16ème avenue sur l’axe communément appelé ’’Kurya Kanyoni’’ ont été attaqués par une groupe d’hommes armés. Ils sont arrivés en scandant des slogans contre le 3ème mandat du président Nkurunziza.

«Ils ont lancé des grenades avant d’échanger des tirs avec ces éléments de l’armée. Il y’a pas eu de dégâts», affirme le porte-parole de la police, OPPI Pierre Nkurikiye.

Il précise que c’est pareil pour le quartier Jabe où il y a eu trois explosions de grenades dans la nuit de samedi et dimanche : la première à Mutoyi, la deuxième tout près de l’agence d’Interbank et la troisième au terrain de basketball.
Ce n’est pas le cas pour Gihosha où il y a eu dans la nuit de ce samedi à dimanche un blessé. «Ce civil s’est malheureusement retrouvé sur le chemin de repli d’une bande d’hommes armés qui venait de dévaliser un bar», indiquent des sources policières.
Selon des témoins, ils ont menacé le gérant avec un fusil de type Kalachnikov avant de lui prendre tout l’argent contenu dans les tiroirs.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Ntiba Ali

    Pierre Nkurikiye ,gezaho, nureke irementanya!!!Abantu barabizi kuva nakera narindi vyamye uko, mukuremetanyya ku ma leta yose yarimbere yanyu!!!Nuno munsi muriko mukora nkivyo ama leta yose yahavuye yakoze,menyako ejo uzobibazwa,ariko nizereko uzohava uvuga ko wahawe amategeko!!!Ahaaaaa!!!Wo kwikebuka …..Izo nzoya ni mikangara uriko urasasika mugukoresha icho gi polisi chi gihugu ,mugusasika inganda,uzobibazwa !!!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 2 491 users online