Mardi 27 septembre 2022

Archives

Ntahangwa : environs 200 kg de chanvres saisis par la police

04/06/2016 Commentaires fermés sur Ntahangwa : environs 200 kg de chanvres saisis par la police
Les trois sacs de chanvre et la voiture
Les trois sacs de chanvre et la voiture

Cela s’est produit ce samedi 4 juin vers 5 heures du matin dans la zone Ngagara, commune Ntahangwa. Selon Pierre Nkurikiye, porte-parole de la police, les policiers postés sur la route Bujumbura-Gatumba avaient reçu des informations qu’une voiture immatriculée F4280 A, transportant trois sacs de chanvre se dirigeait vers Bujumbura.

Arrivé aux environs de Chanic, raconte-t-il, ils ont essayé de l’intercepter mais le chauffeur a refusé d’obtempérer. La police est partie alors à ses trousses. Arrivé aux environs de l’API, à Ngagara, le chauffeur a paniqué, il roulait à tombeau ouvert pour semer ses poursuivants mais il a cogné un arbre. Et c’est là que ce chauffeur répondant au nom de Fidèle Habonimana a été arrêté. Il était grièvement blessé, il a été vite évacué à l’hôpital.

Pierre Nkurikiye affirme que la police est à l’œuvre pour démanteler ce réseau de narcotrafiquants. Il indique par ailleurs qu’une grande quantité de chanvre consommée au Burundi provient de la Tanzanie ou de la RDC.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une décision qui replace le droit à l’honneur

La décision gêne, dérange, embarrasse. La Cour de Justice de la Communauté Est-Africaine (EAC) a, dans sa chambre d’appel, conclu que la décision de la Cour constitutionnelle du 5 mai 2015 autorisant le candidat du parti au pouvoir d’alors à (…)

Online Users

Total 2 017 users online