Jeudi 01 décembre 2022

Sécurité

Ngozi : une grenade fait un mort et 4 blessés graves

24/12/2019 Commentaires fermés sur Ngozi : une grenade fait un mort et 4 blessés graves
Ngozi : une grenade fait un  mort et 4 blessés graves
Une grenade sème la désolation

D’après des sources policières sur place, c’était aux environs de 19 heures, quand un certain Sankara a malencontreusement dégoupillé une grenade à manche, causant sur le coup la mort d’une personne et blessant grièvement quatre autres. C’était ce lundi 23 décembre, sur la route Ngozi-Muyinga, près du parking des motards, à l’endroit communément appelé Galerie chez Khalfan.

A l’origine de cet incident, raconte ces sources, un certain Norris. C’est lui qui aurait donné cet engin à un déséquilibré mental connu sous le nom de Sankara. « Et c’était le début de la désolation », relatent-elles.

Ce dernier se serait dirigé à ce parking pour voir si quelqu’un peut lui acheter une cigarette. Souvent bondé de gens, surtout des portefaix qui déchargent des camions en provenance de Muyinga, ces derniers ont commencé à se le passer en jouant avec.

Quelques instants plus tard, c’est la catastrophe. Des sources policières indiquent que Sankara a dégoupillé l’engin. Sur le coup, l’explosion va faire une victime, un des portefaix. Plus de 10 autres sont blessés dont quatre dans un état grave.

Contrairement à ce qui circule sur les réseaux sociaux, ces sources confirment qu’il n’y avait aucune intention de nuire. « Sûrement qu’en maniant cette grenade, ils ne savaient que c’était dangereux.» Ces forces de l’ordre font savoir que Norris a été déjà appréhendé pour des raisons d’enquêtes.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Je suis Misago. Ou presque

Après sa tribulation, sa réapparition, lundi 21 novembre vers midi après deux jours d’inquiétude, suivi d’une sorte d’arrestation par des agents du Service national de renseignements (SNR) dans les montagnes ’’sacrées’’ de Magara, devenues un lieu de pèlerinage pour quelques (…)

Online Users

Total 2 180 users online