Dimanche 03 mars 2024

Sécurité

Mutanga Nord:Un quinquagénaire enlevé

02/12/2019 Commentaires fermés sur Mutanga Nord:Un quinquagénaire enlevé
Mutanga Nord:Un quinquagénaire enlevé

Léonidas Ndimurirwo alias maitre, un quinquagénaire,père de famille a été enlevé dans la soirée du 26 Novembre 2019 dans un cabaret sis au quartier Mutanga Nord, Gihosha. Le mobile de son enlèvement reste inconnu. Tétanisée, la famille ne sait plus à quel saint se vouer.

Sa famille a du mal à parler de lui. Au premier mot, les larmes dégoulinent sur leurs joues. Ils prennent leurs têtes entre leurs deux mains et pleurent à chaudes larmes. « Nous sommes à bout. Une semaine sans aucune nouvelle sont insupportables. Nous ne savons plus quoi faire », confie une proche, en pleurs. Sa famille assure qu’ils ont cherché dans tous les cachots, sans succès. « Nous avons demandé à l’armée, on nous a dit qu’il n’est pas là. Au Service national de renseignement, on nous répond qu’il n’est pas enregistré. »

Pourquoi cet enlèvement ? C’est la question qui revient dans la bouche de ses proches. Difficile de trouver une réponse. Impuissante, seul l’espoir fait tenir la famille. « Chaque instant, nous nous attendons à le voir surgir devant nous. Comme il ne faisait pas de politique, une lueur d’espoir subsiste de le revoir indemne ».
La famille vit dans la peur et l’indignation. : « Des alertes sur son enlèvement par des personnes non encore identifiées dans un cabaret sis à Mutanga Nord où il avait l’habitude de passer après son boulot avaient enflammé la toile . Les ravisseurs l’auraient transporté à bord d’une voiture de marque Toyota, modèle TI .

Les mobiles et les auteurs de sa mort ne sont pas encore connus. La police affirme avoir été alertée par la famille du défunt. Selon le porte-parole de police, l’enquête est en cours et un suspect a été déjà appréhendé.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Écoute dans le vent… de Buringa… de Vugizo…

Combien de sanglots doit-on entendre lors des funérailles des nôtres emportés dans des tueries, avant que les pleurs n’emplissent toute la Nation, dans toutes ses sphères, et ne brisent toutes les murailles et autres tours d’ivoire ou palais ? Combien (…)

Online Users

Total 1 409 users online