Société

Musaga : une partie du pont sur la rivière Mpimba effondrée

24/03/2020 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Musaga : une partie du pont sur la rivière Mpimba effondrée
Musaga : une partie du pont sur la rivière Mpimba effondrée
Le pont de la rivière Mpimba, dans la zone Musaga, risque de s’effondrer

Le pont de la 2ème avenue de la zone Musaga qui la sépare du quartier Kinanira II est sur le point de s’écrouler. La population avoisinante lance un cri d’alarme.

Il est 10 heures, sur la RN 7, au Sud de la capitale. Le soleil frappe fort sur Musaga. Au niveau de la 2ème avenue de cette zone, la moitié du pont sur la rivière Mpimba, séparant la zone Musaga et le quartier Kinanira II, s’est déjà effondré. Il ne reste que la moitié du pont.

« Ce pont s’est écroulé depuis samedi dernier », raconte Jérôme Niyonkuru, un habitant de la localité. D’après lui, la partie s’est effondrée jusqu’aux colonnes.

Un passant rencontré tout près de ce pont confie que si rien n’est fait pour ce pont, le pire pourra se produire. « Le jour où ce pont va s’effondrer complètement, ça sera la catastrophe ».

Selon A.N, un autre habitant de ce quartier, au-dessous de ce pont, des fils électriques de la Regideso y ont été installés. Elle exhorte que ce pont soit reconstruit avant que toutes les colonnes ne cèdent. « Les murs de ce pont sont tellement solides. Le jour où ils s’écrouleront sur ces fils électriques. Ça sera une catastrophe ».

Les habitants de cette localité demandent aux autorités que ce pont soit réhabilité au plus vite. Et de préciser que s’il continue à pleuvoir, le pont risque de s’écrouler entièrement.

Antoine Rumenyetso, chef de zone de Musaga, indique qu’il est déjà au courant de cette situation. Il confie que suite aux éboulements de terrain causés par les fortes pluies de ces derniers jours, ce pont n’est pas le seul touché.

Il cite le pont Kamesa, le pont Bunonko situé sur l’avenue Gasibe du quartier Kinanira III ainsi que les latrines de l’école fondamentale Musaga III, qui sont aussi à bord de l’effondrement. « Tout cela a été causé par les eaux de ruissellement venant des montagnes surplombant ce quartier qui viennent remplir la rivière Mpimba et cette dernière détruit toutes ces constructions ».

Antoine Rumenyetso se veut rassurant. Il fait savoir que l’administration va présenter la situation à l’Office nationale des routes. Et de confier que ce pont est d’une grande utilité. « Il est beaucoup emprunté et beaucoup de taxes sont collectés ».

Il demande à la population de s’organiser et de participer dans les travaux communautaires, pour planter les arbres de protection. Et de reconnaître aussi que si ce pont n’est pas vite réhabilité, de nombreuses pertes seront à déplorer.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Le 25 septembre, le chef de l’Etat anime une conférence publique. La date coïncide avec la période des 100 premiers jours du général-major Evariste Ndayishimiye à la tête du pays des mille et une collines, le Burundi. Très scrutée, cette (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 590 users online