Lundi 06 décembre 2021

Environnement

Mugoboka : des habitations menacées par des ravins

16/11/2021 1
Mugoboka : des habitations menacées par des ravins
Les maisons riveraines de la rivière Ntahangwa à Mugoboka menacées par des ravins

Dans le secteur Mugoboka en zone Rohero de la commune urbaine de Mukaza, des ravins causés par la rivière Ntahangwa menacent les habitations des alentours. Certaines maisons se sont déjà écroulées, d’autres ont des fissures et risquent de s’affaisser. La population appelle l’administration à agir.

Il est 11h dans le secteur Mugoboka du quartier Mutanga-sud. Des maisons sont menacées d’effondrement suite à l’écroulement des berges de la rivière Ntahangwa. Des ravins se creusent de plus en plus. Certaines maisons sont déjà détruites. Les habitants riverains disent vivre la peur au ventre surtout au cours de cette saison pluviale.

« Les berges de la Ntahangwa continuent de s’effondrer et entrainent nos maisons dans leur chute. Nous sommes vraiment menacés. Nous ne voyons pas à quel saint se vouer », indique Pélagie Niyukuri, habitant du quartier Mugoboka. Et de révéler que quelques familles ont déjà quitté le milieu.

Elle regrette que certaines familles n’aient pas de moyens financiers pour se relocaliser : « Il y a ceux qui ont acheté des parcelles et bâti leurs maisons ici. Il leur est difficile de quitter le milieu pour louer des maisons dans un autre quartier alors qu’ils avaient un toit ».

Montrant doigt une maison sur point de s’écrouler, elle explique que les locataires de certaines maisons en danger sortent lorsqu’il pleut pour éviter tout dégât humain pouvant surgir. Et d’exhorter le gouvernement à réhabiliter les berges de la rivière Ntahangwa pour protéger la population.

« On avait un cabaret ici, mais les maisons sont tombées dans le ravin. Et même cette boutique risque de s’écrouler dans quelques jours », indique un jeune homme pointant du doigt le ravin qui occupe une partie de la parcelle de sa famille, de l’autre côté.

Il confie que sa famille n’est pas tranquille. Et de regretter qu’elle n’ait pas de moyens financiers pour louer une maison loin de ce ravin pour être plus ou moins tranquille.

Un homme rencontré sur les lieux ne cache pas son amertume : « Cela fait plus d’une année que ces ravins s’élargissent et détruisent nos maisons mais rien n’a été fait pour résoudre ce problème ».

Il appelle l’administration à canaliser les rives de la Ntahangwa afin que cette rivière ne continue pas de faire d’autres dégâts et des sans-abris.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Timbai

    Ceux qui habitent cet endroit là y se sont installé à leurs risques et péril donc on ne doit pas s’inquiéter à leur place!!! Barabona d’un moment à l’autre que c’est la catastrophe !

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’entrée de la RDC dans l’EAC, quelles opportunités ?

Depuis son investiture, le 24 janvier 2019, le président Félix Tshisekedi s’est donné comme priorité d’axer sa politique régionale sur la coopération et l’intégration. Il s’est aussi engagé à travailler étroitement avec ses pairs afin de rétablir la paix et (…)

Online Users

Total 4 035 users online