Lundi 06 décembre 2021

Environnement

Muha/Busoro : la rivière Kanyosha menace ses riverains

23/11/2021 0
Muha/Busoro : la rivière Kanyosha menace ses riverains
Des maisons menacées d’effondrement suite à l’écroulement des berges de la rivière Kanyosha

Des maisons environnant la rivière Kanyosha dans le quartier Busoro en commune Muha sont menacées d’effondrement suite à l’écroulement des berges de ladite rivière. La population dénonce des activités d’extraction des matériaux de construction dans cette rivière.

Il est 10h ce 22 novembre dans le quartier Busoro près la rivière Kanyosha. Les berges de cette rivière ne cessent de s’écrouler. Certaines maisons riveraines exhibent des fissures, d’autres se sont déjà effondrées. Le pont reliant les zones de Musaga et Kanyosha est aussi menacé. Certains locataires des maisons environnant cette rivière ont quitté le milieu pour s’installer ailleurs. Pourtant, des activités d’extraction des matériaux de construction comme le sable, le gravier et les pierres se passent normalement. Sur les bords de la rivière se voient des entassements de ces matériaux. Des bennes viennent l’un après l’autre pour les transporter. La population grogne.

« La rivière Muha menace nos habitations. Ses berges ne cessent de s’agrandir. Des parcelles sont complètement disparues et les maisons continuent de s’effondrer, » lâche un habitant de Busoro montrant un ravin qui a récemment détruit une maison. En outre, il indique que la population plante des arbres le long de la rivière, ce qui n’est pas toujours efficace.

Pour lui, l’écroulement des berges de la rivière Kanyosha serait une conséquence de l’extraction des matériaux de construction. « Plus on cure des pierres et du gravier, plus l’eau vient en grande vitesse et détruit ses rives ». Il exhorte la suspension des activités d’extraction des matériaux de construction pour protéger les berges de cette rivière.
Un autre habitant de la même localité confie que ses voisins ont quitté l’endroit après que leurs maisons étaient menacées d’effondrement. Il déplore que la mesure interdisant le curage des matériaux de construction dans les rivières passant par la mairie de Bujumbura n’est pas respectée : « Après quelques jours de l’annonce de la mesure, les activités se sont plutôt multipliées. Auparavant, la police veillait au strict respect de la mesure, mais aujourd’hui les activités se passent normalement ».

Et de regretter que l’administration et la police ne fassent rien pour suspendre ces activités. Il appelle l’administration à agir dans les plus brefs délais avant que des dégâts humains et matériels soient enregistrés.
Le 03 septembre 2020, l’office burundais de l’urbanisme, de l’habitat et de la construction (OBUHA) avait suspendu les activités d’extraction des matériaux de construction comme le gravier, le moellon, le sable dans les différentes rivières de Bujumbura en vue de protéger leurs riverains.

Contactée, l’administrateur de la commune Muha Dévote Ndayisenga dit ne pas être au courant de la situation. Néanmoins, elle indique que l’administration sensibilise la population à planter des arbres sur les berges des rivières pour les protéger et prévenir des catastrophes.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’entrée de la RDC dans l’EAC, quelles opportunités ?

Depuis son investiture, le 24 janvier 2019, le président Félix Tshisekedi s’est donné comme priorité d’axer sa politique régionale sur la coopération et l’intégration. Il s’est aussi engagé à travailler étroitement avec ses pairs afin de rétablir la paix et (…)

Online Users

Total 4 084 users online