Mardi 18 juin 2024

Société

Marché de Ruvumera : sauvé encore une fois de justesse

29/05/2024 0
Marché de Ruvumera : sauvé encore une fois de justesse
Le marché de Ruvumera a dernièrement pris feu n’eût été l’intervention de la police et d'un camion anti-incendie

Le marché de Ruvumera dans la zone de Buyenzi, en commune urbaine de Mukaza a ouvert ses portes tardivement vers 11 ce mercredi 29 mai. Tous les commerçants exerçant dans ce marché qui a failli prendre feu dernièrement n’eut été l’intervention de la police et des camions anti-incendie, ont pris part à une réunion sur la sécurité.

Il y a eu un incident ce mardi : un suspect a été appréhendé. Selon des sources contactées dans ce marché, cette personne avait l’intention de mettre le feu à ce marché, il était en possession d’objets qui ont attiré la curiosité des gardes postés à ce marché. Il y a quelques jours des grenades ont été découverts cachés sous le transformateur de la Regideso situé à ce marché.

Ce mercredi matin, personne n’était autorisée d’entrer dans ce marché de Ruvumera. Toutes les portes étaient fermées, tous les commerçants étaient dehors, quelques-uns sont même rentrés chez eux.

C’est vers 10 heures que les administratifs de la zone Buyenzi, les commerçants, les responsables du marché ainsi que les représentants de la police se sont réunies sur le terrain de football de la paroisse Saint-Augustin pour échanger sur cette situation.

Selon le commissaire de ce marché, ce mardi, les gardes ont surpris à l’intérieur de ce marché un suspect, il voulait visiblement mettre le feu à ce marché de Ruvumera. Il n’y a pas eu d’autres explications.

Comme mesures prises pour renforcer la sécurité, les responsables de ce marché ont décidé de ne laisser que deux portes principales d’entrée et de sortie pour plus de contrôle de mouvement.

Ce n’est pas tout comme mesures : seuls les vendeurs ayant des stands sont autorisés à vaquer à leurs occupations, les vendeurs ambulants à l’intérieur de ce marché comme par exemple les Massaï ne sont pas autorisés à proposer leurs articles aux passants. Ceux qui seront attrapés seront sévèrement punis.

C’est à 11 heures que les responsables de ce marché ont donné le feu vert pour la réouverture du marché. Les vendeurs ont repris leurs activités comme d’habitude.

Signalons que les journalistes de la Radio-Télévision Isanganiro partis couvrir cet événement n’ont pas eu la tâche facile. Le commissaire de la zone Buyenzi leur a interdit de faire leur travail, ce qui a irrité le directeur de cette station Charles Makoto.

« Un incident qui s’ajoute à d’autres cas similaires et qui ne font que restreindre la liberté de la presse. Nous disons merci au Chef de l’Etat burundais qui ne cesse d’appeler différentes institutions au respect de la liberté de la presse et demandons que son mot d’ordre « jamais sans médias » soit respecté », a-t-il écrit sur son compte X.

Il a tenu à féliciter les journalistes de la Radio-Télévision Nationale du Burundi, autorisés à couvrir cet événement mais qui, par solidarité avec leurs confrères, n’ont pas continué à travailler.
« Nous saluons la confraternité qui a caractérisé nos collègues de la RTNB qui n’ont pas accepté de se désolidariser avec leurs confrères de la RTI bien qu’il leur était autorisé de couvrir cet événement », a fait savoir le directeur de la Radio-Télévision Isanganiro.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Séance terminée, on rentre à pied !

Bon gré mal gré, la pénurie de carburant s’invite à l’hémicycle de Kigobe. Une courte vidéo fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux. En pleine séance, un député a rappelé à ses collègues de penser à ceux qui rentrent (…)

Online Users

Total 2 398 users online