Samedi 28 janvier 2023

Archives

Maramvya : 4 corps déterrés pour identification puis inhumés

17/09/2015 5
Jean-Marie Vianney Mutabazi
Jean-Marie Vianney Mutabazi

4 corps ont été déterrés ce jeudi 17 septembre vers 7 heures du matin par la population à Maramvya dans la commune de Mutimbuzi. Selon des sources sur place, ces cadavres auraient été enterrés cette nuit dans un terrain vague au milieu des maisons en construction.

«Ce sont les habitants des environs qui ont donné l’alerte, la terre semblait fraîchement retournées et il y avait du sang par terre. Les gens ont vite conclu que des criminels ont exécuté ces personnes pour les enterrer par la suite au même endroit», affirme un témoin.

Contacté, l’administrateur de la commune Mutimbuzi, Jean-Marie Vianney Mutabazi indique que la population a pris la décision de les déterrer pour pouvoir les identifier. «L’administration a dépêché sur les lieux un OPJ sur ordre du procureur pour faire le constat puis ces corps ont été inhumés. A Maramvya, personne n’a pu les identifier», précise-t-il.

Selon lui, il s’agit de 4 hommes. «Ils étaient tous ligotés, ils étaient méconnaissables et en mauvais état. Il était difficile voire impossible de les emmener à la morgue et de lancer des communiqués pour appeler les gens à aller les identifier. De tels cas supposent des frais et la commune n’a pas de moyens», regrette cet administratif.

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. tanga

    Cet administrateur (ou le plus tôt le système) qui fait obstruction à l’ enquête devant de tels crimes fait honte à notre pays. Tout devrait être fait pour les identifier , rechercher les assassins ou criminels et enterrer les victimes dans la dignité.

  2. Kwek

    Je me pose la question: est-ce que ce sont de jeunes arretes abusivement selon le maire de la ville, tortures, tues et enterres dans ces conditions??? Militants de droits de l’homme, ne fallait-il pas exiger la patience au moins de la part de cet administratif?

  3. emmanuel

    je veux donner un bon conseil au biabetique:
    -prene un litre et demi de l’eau a chaque matin avant5 ou 6 heure du matin avant de manger quelque chose.
    cette eau doit etre normal ,pas de l’eau du frigo,pas du sel, tu doit boire cette eau tous dans une ou 2munite . ne mange pas quelque chose avant une heure.
    -prene une autre litre de l eau a 12 ou 13. oo et mane quelque shose apre une heure
    –prene une autre litre de l eau a 17 ou 18. oo et mane quelque shose apre une heure
    -remplacer de l’eau contre le cafe ou le tthe ou la bierre ou les fantas
    -Ne mange pas trop de riz ,pain ,viande de vache et autre chose blanche
    -fais le sport au moins 3 fois par semaine 30 munites

    VOTRE SANTE SERA NORMAL .DIEU QUI NOUS A DONNER DE L’EAU QU’IL SOIT LOUER

    • Martin

      Merci Emmanuel. Aho abandi bariko barsasrisha na politique, wahise mwo gufasha abarwayi, nukubibagiza iyi nkuru mbi
      iraho hejuru. Iyaba benshi bashimikira kubifise akamaro. Igihugu cokize.

      • kana

        iyo commune irakenye canke uyo ayirongoye arakenye. kandi aragowe numva agoye gufashwa. naho muri commune yayabura yari gukura muri gwiwe agomba gukora iciza ariko baragowe mwene abo bantu. iyaja ku bivuga ku ma radio hari uwari kumwaka amahera.? Iyo aja mu bajejwe agateka ka zina muntu hari amahera bari ku mwaka , ubwo nu bukene bwu mutima hamwe nu bukene bwo mu mutwe sha.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 1 783 users online