Vendredi 23 février 2024

Santé

Lutter contre l’hépatite, une priorité

29/07/2016 Commentaires fermés sur Lutter contre l’hépatite, une priorité
Dépistage de l’hépatite lors de la journée mondiale
Dépistage de l’hépatite lors de la journée mondiale

Plus de 8% de Burundais souffrent des hépatites virales (B et C), selon l’Association nationale des personnes infectées ou affectées par les hépatites virales(ANPH). C’est à l’occasion de la journée mondiale contre l’hépatite, célébrée ce jeudi 28 juillet, que le ministère de la Santé en collaboration avec l’ANPH appelle à lutter contre cette maladie qui «fait des ravages en Afrique». Environ 100 millions d’Africains sont touchées par l’hépatite B, selon l’OMS.

«Connaître l’hépatite, agir maintenant», c’est le thème sous lequel la journée mondiale est célébrée. Au Burundi, elle a été célébrée dans les locaux de la Radio Télévision Nationale du Burundi(RTNB). Il y a eu séance de dépistage de l’hépatite B et C pour le personnel de cette institution.

Pourquoi le choix de la RTNB ? «La voix des journalistes porte loin. Nous voulons qu’ils nous aident dans la sensibilisation de la population pour connaître, se faire dépister et lutter contre cette maladie», rétorque Dr Joselyne Nsanzerugeze, assistante de la ministre de la Santé.

Après plusieurs années d’hépatite virale chronique, prévient le directeur régional de l’OMS, Dr Matshidiso Moeti, les cinq virus de l’hépatite (A, B, C, D, E) peuvent provoquer une maladie très grave : le cancer ou cirrhose du foie. «Malheureusement, la plupart des personnes atteintes d’hépatite virale n’ont pas conscience de leur état».

Des mesures pour lutter contre l’hépatite sont déjà prises : la première stratégie mondiale du secteur de la santé sur l’hépatite virale 2016-2021 va être mise en œuvre, selon le directeur régional de la santé.

Signalons que c’est la toute première fois que le Burundi célèbre cette journée depuis l’an 2008 où elle a été lancée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Démocratiser le débat sur le marché public

Brouille entre le gouvernement du Burundi et la société Sogea Satom autour des travaux de réhabilitation de la route nationale 3, tronçon Rumonge-Gitaza. Le ministre en charge des infrastructures a pris la décision de suspendre le paiement des frais additionnels (…)

Online Users

Total 1 209 users online