Samedi 04 février 2023

Société

L’Ex-Athénée primaire retrouve ses limites d’antan

20/01/2023 1
L’Ex-Athénée primaire retrouve ses limites d’antan
L’Ex-Athénée primaire de Bujumbura

« Je me réjouis et je remercie les personnes qui nous ont soutenu. Nous avons toqué sur toutes les portes : depuis la commune jusqu’à la mairie. Nous avons écrit une lettre à la présidence de la République. Le cabinet du président a déjà pris une décision. Nous n’attendons que l’exécution », fait savoir, avec fierté, Isaïe Mbonihankuye, directeur de l’Ecole supérieure des techniques administratives (ESTA).

En 2004, les élèves de l’ex-ESTA Kamenge ont été transférés dans ces locaux de l’ex-Athénée primaire après que l’ESTA Kamenge ait cédé ses locaux à l’Ecole Normale Supérieure de Bujumbura (ENS). « Arrivés ici, nous avons été informés que des terrains se trouvant dans notre périmètre étaient déjà occupés illégalement par des particuliers. Nous avons fait des recherches documentées sur les spoliations dont l’école a été victime depuis 1972 et nous avons mis au grand jour la vérité. »

Isaïe Mbonihankuye : « Ce qui reste aujourd’hui, c’est l’exécution des décisions déjà prises. »

Pendant les 20 ans que nous venons de passer ici et avec le soutien de la plupart de nos chefs hiérarchiques, assure Isaïe Mbonihankuye, nous sommes parvenus à récupérer environs 90% des terres qui avaient été spoliées à l’école. « Lorsque je suis arrivé ici en 2003, plus d’un hectare de nos terres était occupé par des particuliers. On avait pratiquement bouché toutes les sorties de l’établissement. Ce qui reste aujourd’hui, c’est l’exécution des décisions déjà prises. »

Directeur depuis 20 ans, M. Mbonihankuye affirme que le combat n’était pas facile. « J’ai eu des ennuis avec certains dirigeants et certaines personnes mal intentionnées de l’administration qui soutenaient peut-être les usurpateurs. Ce qui est curieux, c’est cette main invisible qui m’a soutenu car je viens de passer ici plusieurs années. »

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Aigle

    Fait assez rare pour être remarqué. Ce Monsieur a occupé ce poste convoité depuis 2003. Il a survécu aux administrations de Ndayizeye, Buyoya II, Nkuru I & Nkuru II et maintenant Neva. C’est manifestement un homme intègre, soucieux de la chose publique, au mépris de sa vie et de la sécurité de son emploi. Il mérite toutes nos félicitations . La main invisible qui l’a aidé n’aurait pas pu réussir si elle avait en face une crapule. Comme quoi tout n’est pas pourri au pays des milles et une collines.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Allo ? Econet Wireless ? Ne raccrochez pas

« La téléphonie mobile, facteur de développement. » Au moins dans deux ateliers, les professionnels des compagnies de téléphonie mobile démontraient noir sur blanc le lien entre sa pénétration et la croissance économique. Entre autres avantages : investissements directs, rentrées fiscales, inclusion financière, (…)

Online Users

Total 1 520 users online