Vendredi 23 février 2024

Économie

Les prix du ciment BUCECO revus à la hausse, l’ABUCO indignée

04/01/2022 Commentaires fermés sur Les prix du ciment BUCECO revus à la hausse, l’ABUCO indignée
Les prix du ciment BUCECO revus à la hausse, l’ABUCO indignée
Les prix du ciment Buceco revus à la hausse

Dans une note adressée à tous ses agents commerciaux agrées, l’entreprise Burundi Cement Company (BUCECO) a annoncé ce 30 décembre un nouveau tarif du ciment applicable depuis le 1er janvier 2022 sur tout le territoire national.
Ainsi, le prix par sac de 50 kg est passé de 24.500 BIF à 27.500 BIF pour le ciment 32.5R, tandis que le ciment 42.5R, le sac de 50 kg est passé de 30.000 BIF à 33.000 BIF. Donc, une hausse de 3.000 BIF par sac de 50 kg pour les deux sortes de ciment Buceco.

Pour le président de l’association burundaise des consommateurs (ABUCO) Noël Nkurunziza, la hausse des prix du ciment Buceco vient pour aggraver la situation : « C’est au moment où le marché manquait du ciment Buceco qu’ils viennent de revoir à la hausse leurs prix. Pire encore, le producteur n’a pas expliqué les raisons de cette mesure ».
Et de faire remarquer qu’il y aurait eu une mauvaise fois de la part du producteur : « Nous pensons que la pénurie a été provoquée ou bien voulue par le producteur comme stratégie commerciale afin de trouver un prétexte pour hausser les prix ».
Pour lui, cette hausse des prix aura de lourdes conséquences sur certaines entreprises de construction : « Des constructeurs avaient déjà signé des contrats en calculant la quantité du ciment à base des derniers prix. Malheureusement, la Buceco vient de revoir à la hausse les prix sans même prévenir les consommateurs ».
Il demande à l’entreprise Buceco de fournir des éclaircissements sur les mobiles de cette hausse des prix du ciment. Et d’appeler le pouvoir public à suivre de près la situation et plaider pour le consommateur.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Démocratiser le débat sur le marché public

Brouille entre le gouvernement du Burundi et la société Sogea Satom autour des travaux de réhabilitation de la route nationale 3, tronçon Rumonge-Gitaza. Le ministre en charge des infrastructures a pris la décision de suspendre le paiement des frais additionnels (…)

Online Users

Total 1 247 users online