Samedi 28 janvier 2023

Société

Les femmes en situation de handicap n’accèdent pas au poste de décision

27/10/2022 Commentaires fermés sur Les femmes en situation de handicap n’accèdent pas au poste de décision
Les femmes en situation de handicap n’accèdent pas au poste de décision
Les femmes et des filles issues de groupes vulnérables ont échangé sur leurs conditions

A l’occasion d’échanges intergénérationnels des femmes et des filles issues des groupes vulnérables, Dr Christine Mbonyingingo trouve que ces dernières ne sont pas représentées dans les organes de prise de décisions.

« Il y a beaucoup de discrimination envers les femmes issues des groupes des vulnérables », a souligné Mme Mbonyingingo, ce mercredi le 26 octobre. Elle indique que les femmes vivant avec handicap, les albinos, les jeunes filles de l’ethnie de Batwa accèdent difficilement aux rôles de représentation. Elle explique qu’au moment où le Burundi considère qu’il faut un minimum d’éducation pour être un leader, les jeunes filles qui ont des difficultés sont moins nombreuses à l’école fondamentale et post fondamental. « L’accès à l’université est beaucoup plus problématique pour des jeunes filles qui ont des difficultés. »

Pour elle, ces femmes n’assument pas pleinement leurs droits de citoyen du fait qu’elles ne sont pas représentées dans les instances de prise de décision. Elle a assuré que quelqu’un qui n’a pas une assise à la table de décision ne peut pas décider pour lui et pour les autres. « La discrimination des personnes est interdite quelles que soient leurs conditions. Les filles albinos, les filles en situation de handicap et les femmes Batwa sont discriminées depuis leur enfance. »

Pour Christine Mbonyingingo, s’il y a des filles qui ne sont pas scolarisées, la commune doit les recenser et amener les effectifs au ministère de l’Education pour trouver des solutions. « Depuis 1990, on parle de l’éducation pour tous, il ne faut pas alors continuer dans la discrimination ».

Elle plaide pour que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) change le code électoral afin que ces groupes accèdent librement aux élections. « Il y a des filles qui sont capables de conduire les affaires au niveau très élevé. Il faut leur donner l’occasion de diriger. »

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 1 648 users online