Lundi 17 mai 2021

Société

Les derniers instants du Général Major Cyrille Ndayirukiye

24/04/2021 11
Les derniers instants du Général Major Cyrille Ndayirukiye

Iwacu a pu recueillir quelques informations sur les derniers instants du Général Major Cyrille Ndayirukiye à la prison de Gitega où il était détenu depuis mai 2015.

« Il était en train d’étendre du linge qu’il venait de laver lui-même lorsqu’il a été pris de vertige. Mais il n’est pas tombé, un compagnon de prison a pu le soutenir ».

Mais tout de suite, selon toujours ce témoin, « un côté de son corps était paralysé. » Il ne se relèvera pas. Il est décédé entre 15h30 et 15h40. Il a pu avoir « l’extrême onction de la part d’un prêtre », précise notre source.
Né à Kiganda (Muramvya), le Général Major Cyrille Ndayirukiye était de la 10e promotion de l’ISCAM, l’Institut des Cadres militaires.

Forum des lecteurs d'Iwacu

11 réactions
  1. Bernard Kamp

    Cyrille Ndayirukiye, un ami de grande valeur!

    Mon ami Cyrille était avant tout un homme de cœur ! Lorsque je suis arrivé pour la première fois à Cankuzo, il y a 30 ans, comme jeune coopérant au Projet Biogaz, Cyrille était commandant du camp de Mutukura. Tout de suite il m’a accueilli chaleureusement. Depuis ce temps là notre amitié n’a fait que grandir et nous sommes devenus des amis très proches, au point que même les murs de la prison ne sont pas parvenus à nous séparer. Cyrille est vite devenu “mwene wacu.” Notre amitié n’a pas tardé à s’étendre à nos familles respectives. A Cankuzo tous le monde aimait Cyrille : les jeunes, les vieux, les barundis comme les bazungu.
    Cyrille, son épouse et moi étions aussi des chrétiens assidus. J’ai vu plusieurs fois Cyrille prendre des badasigana dans son véhicule pour les amener à la messe à Muyaga le dimanche matin. Pendant un moment nous avons fait partie de l’UXA de la même paroisse, le groupe des Xavéris pour les adultes.
    Lorsque mon épouse est décédée, Cyrille n’a ménagé aucun effort pour me consoler.
    Merci infiniment Cyrille pour tous ces moments de bonheur partagé : la mémorable dinde de Noël dans le couvent près de Kigamba, mon anniversaire chez nous à Waterloo en Belgique, les fêtes de Noël avec nos familles etc. Pour toi, l’amitié était une valeur sûre qui allait bien au-delà des distances creusées par les années, l’éloignement géographique ou les différences culturelles. Cyrille, ton amitié restera gravée pour toujours dans nos cœurs. J’aimerais conclure avec cet extrait du psaume 34 vs 20 qui aurait certainement plu à Cyrille : « Le malheur atteint souvent le juste mais l’Eternel l’en délivrera toujours ».
    Puisse la lumière de ta profonde amitié briller encore longtemps en nous et autour de nous. Ton ami pour toujours,

    Bernard Kamp

  2. Yegeyege

    Reste en paix et que la terre soit legere.

  3. Ndikumasabo Didace family

    Que la terre vous soit légère mon général, ” homme de l’ Histoire”

  4. Pierre Mugabo

    Niwitahire mukunzi w’u Burundi. Ugire mw’ijuru ry’intwari.

  5. Bayubahe

    Nous dirons à nos p’tits enfants que le Nyaburunga a connu des hommes digne de leur nom, comme l’adage Burundais dit Uwudasize Umwana asiga Umugani !!! Aradusigiye umugani ni yigire

  6. Repose en paix mon vaillant homme …vs avez lutté pr notre patrie que le bon Dieu vs récompense pr votre bravure et amour du peuple

  7. MUGISHA

    Yar’intwari idatinya urukavye, kandi ntiyavugira umuvumbi k’umuvumba. Imana Imwakire mu bwami bwayo.

  8. Bruce

    Repose en Paix. Vous etiez un Hustler, un guerrier et plein d’amour de ton peuple.
    Dieu soit avec vous dans l’au-delà

  9. Robert

    Que Dieu l’accueuille dans son royaume éternel 🙏

  10. Twiyubake

    Repose toi en paix mon général

    • Salvator Kaburundi

      Reposez-vous en paix Général Cyrille Ndayirukiye.
      Je ne pense pas que le tutoiement serait poli de ma part.
      Que la terre vous soit légère et que ta famille ait la force nécessaire pour surmonter ces moments combien éprouvants.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Ne soyons pas les maillons de cette chaîne de la honte

Cui bono ? A qui profite le crime ? Cette question posée aux jurés par Cicéron au procès de Sextus Roscius mérite d’être reposée au regard de l’embuscade perpétrée par des hommes armés sur la colline Burambana, à quelques kilomètres du chef-lieu (…)

Online Users

Total 1 163 users online