Mardi 23 avril 2024

Archives

« Les critiques c’est moi ! »

05/05/2013 Commentaires fermés sur « Les critiques c’est moi ! »

<doc516|right>Un célèbre proverbe burundais enseigne qu’un « vrai homme ne renie jamais sa parole, ({ijambo}). » Le ministre de la Justice vient de faire un revirement qui restera dans les annales de la mémoire collective.

En moins de deux semaines, publiquement, il a fait deux déclarations contradictoires : « Je le répète et je l’assume, il n’y a pas de corruption dans notre ministère. Que celui qui dispose de preuves de cette corruption les montre… »

Le ministre n’a pas hésité à faire emprisonner Faustin Ndikumana, le militant anti-corruption, deux semaines, pour avoir osé déclarer que la corruption existe au sein du ministère de la Justice.

Mais le même ministre, devant le sénat, va reconnaître, détailler la corruption qui gangrène son ministère. Mieux, on apprendra même de sa bouche, « que des magistrats sont actuellement poursuivis pour corruption. »
Morale de l’histoire : au ministère de la Justice, seul le ministre a le droit de dénoncer, de critiquer ce qui ne marche pas. Malheur à celui qui ose empiéter sur ses prérogatives ministérielles.

Le roi Louis XIV a dit : « l’Etat c’est moi !» Le ministre burundais de la justice dit : « Les critiques c’est moi. » Voilà comment on entre dans l’histoire.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 3 816 users online