Mardi 18 juin 2024

Société

Audience décisive pour la journaliste Sandra Muhoza

05/06/2024 0
Audience décisive pour la journaliste Sandra Muhoza
La journaliste Sandra Muhoza

La journaliste burundaise Sandra Muhoza, accompagnée de ses avocats, a comparu ce mercredi 5 juin 2024 devant la Cour d’appel de Mukaza à Bujumbura. La défense a profité de cette occasion pour mettre en lumière plusieurs irrégularités dans le traitement de l’affaire, réclamant la liberté provisoire pour leur cliente.

Ce mercredi 5 juin 2024, la journaliste Sandra Muhoza, assistée par ses avocats, s’est présentée à la Cour d’appel de Mukaza, dans la capitale économique de Bujumbura, pour déterminer si elle restera en détention ou sera libérée pendant la poursuite de son procès. Les avocats de la défense ont souligné plusieurs anomalies dans la procédure :

« Tout d’abord, la première juridiction était incompétente, car notre cliente a été interpellée dans la province de Ngozi. L’affaire devrait donc se dérouler dans cette juridiction, ce que le juge a ignoré. De plus, la chambre de conseil devait rendre son jugement sous 48 heures, mais elle l’a fait après 4 jours », a expliqué un des avocats de la défense.

Les avocats ont également mis en avant que l’accusation portée contre Sandra Muhoza repose sur un simple commentaire sur une vidéo, un fait qu’ils estiment secondaire par rapport au rôle du diffuseur de cette vidéo. « Notre cliente ne devrait pas être poursuivie pour un commentaire. Par contre, le procureur considère le diffuseur comme son principal témoin, ce que nous rejetons catégoriquement. D’ailleurs, la vidéo date de 1996, ce qui la rend obsolète », a ajouté l’avocat.

Les avocats de la défense ont ainsi demandé que Sandra Muhoza puisse se défendre en liberté, à proximité de sa famille, en attendant la suite du procès.

Pour rappel, Sandra Muhoza, journaliste burundaise travaillant pour le média en ligne Nova Burundi, a été inculpée pour « atteinte à la sécurité intérieure de l’État et aversion ethnique ». Ces accusations sont liées à des propos qu’elle aurait tenus dans un groupe WhatsApp concernant une prétendue distribution de machettes aux Imbonerakure, la ligue des jeunes du parti au pouvoir CNDD-FDD.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Séance terminée, on rentre à pied !

Bon gré mal gré, la pénurie de carburant s’invite à l’hémicycle de Kigobe. Une courte vidéo fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux. En pleine séance, un député a rappelé à ses collègues de penser à ceux qui rentrent (…)

Online Users

Total 2 952 users online