Jeudi 01 décembre 2022

Société

Le ’’roi de Minago’’ emprisonné avec ses partisans

01/09/2022 7
Le ’’roi de Minago’’ emprisonné avec ses partisans
Lambert Muhimpundu sur son trône

Il s’appelle Lambert Muhimpundu, il se dit ’’monarque’’, il s’est autoproclamé ’’roi du salut’’ mais a été intronisé ce dimanche 28 août par ses fidèles. Sa canne lui sert de sceptre, il a une sorte de trône.

Selon sa ’’majesté’’, aujourd’hui déchu, tombé de son piédestal, avec son arrestation à Karonke, en zone Minago de la province Rumonge, dans la nuit de ce mardi à mercredi 31 août, ainsi que 19 de ses partisans ou courtisans, ’’en date du 20 août 2022 du calendrier romain, c’était la fin du multipartisme et des régimes démocratiques’’.

« Bon nombre se demandent pourquoi, les dirigeants actuels du pays n’ont pas encore remis leur tablier. Ils sont comme les faux rois d’Israël, des imposteurs, racontés dans l’Ancien Testament du temps de David et de Salomon. N’étant pas des élus de Dieu, ces usurpateurs ont tenté de se faire introniser en vain », soutient, cet évangéliste aux allures de de gourou. Il se fait quelques fois porter à bras d’hommes sur un palanquin.

Tout cela est derrière lui, Lambert Muhimpundu qui prône le retour à la monarchie au Burundi, a été arrêté avec ses 19 partisans en pleine prière avant leur transfert à Bujumbura.

Lambert Muhimpundu au milieu de ses fidèles, fin de la monarchie

Il s’agit de 10 hommes, 6 femmes et 2 jeunes filles, ils ont passé la nuit au cachot du commissariat de la police à Rumonge. Une de ces femmes appréhendées, a un nourrisson et semble enceinte.

Selon des sources contactées à Rumonge, ce pasteur a bourlingué entre la Tanzanie et l’Ouganda, il aurait même été au camp des réfugiés burundais de Nakivale. Il continue d’ailleurs de prêcher le retour au pays de tous les réfugiés burundais après ’’la chute des murs de Jéricho’’.

Forum des lecteurs d'Iwacu

7 réactions
  1. Byron

    Ce couronnement et l’arrestation qui s’en est suivie m’interroge ;
    Il n’y a pas longtemps des citoyens burundais ont battu le pavé en clamant que feu Président NKURUNZIZA allait et devait rester au Pouvoir jusqu’au retour de Jésus Christ ;
    Une dame – membre du bureau de l’une des chambres des représentants du peuple – a occupé le devant de la scène avec des « révélations » concernant des messages reçus directement de Dieu en rapport avec le choix de ce dernier sur la personne de feu Président NKURUNZIZA;
    De grands évangélistes et autres Pasteurs viennent au Burundi en promettant des miracles les uns plus farfelus que les autres ;
    Je n’ai pas souvenance que ces paroles aient provoqué une quelconque action judiciaire et malgré leur large diffusion sur une multitude de plateformes ;
    Loin de moi l’idée de soutenir les agissements de ce Monsieur qui s’est fait couronner Roi ;
    Ma remarque porte plutôt sur une rhétorique des autorités burundaises qui a tendance @toujours légitimer leurs actions et leurs choix comme étant couverts par le sceau du Tout Puissant ;
    A force de tout mélanger : les affaires de la terre et celles de Dieu, comment s’étonner que de tels phénomènes se produisent ;
    Les dirigeant burundais (tous bords confondus) devraient être responsables (Accountability) au lieu de se réfugier derrière le Divin ;

  2. Jamahaar

    Il ne suffit pas de condamner et emprisonner le « Roi de Minago.Il faudra aussi mener des enquetes pour savoir comment et pourquoi un groupe de personnes parviennent a se reunir et assister a un « couronnement » d’un individu dans un pays qui est dote d’institutions et des autorites.Peut-etre, c’est l’effet de la chaleur du mois d’aout en attendant la pluie pour ramener de l’air frais.Cela temoigne aussi d’une crise sociale et politique qui peut se traduire par un soulevement populaire pour denoncer la carence d e l’autorite apres Covid-19 et la crise actuelle liee au cout eleve de la vie. Ce roi ephemere n’est pas different du cas Zebiya, des apparitions de la Viege Marie a Kibeho ou plus loin encore dans le temps, ceux qui se revoltaient contre l’Administration belge.

  3. Margarita

    Uwurwaye mu mutwe bamujana kwa Muganga.

  4. Nkunzumwami

    Ce jeune Lambert Muhimpundu n’a fait que bruler les étapes en se proclamant roi.
    Il lui suffisait de se conformer à la Constitution(article 4) en faisant agréer un Parti Monarchiste et provoquer un référendum.

  5. Eric

    Notre pauvre Burundi,on aura tout vu ses jours.

  6. Yan

    Au lieu de les mettre en prison, il aurait été mieux de les amener chez des psy(chothérapeutes) aux frais du gourou (s’il est encore solvable), au lieu qu’ils aillent encombrer les prisons qui n’ont plus de place.

  7. Remy BUCUMI

    Ah bon! C’est le retour de Migurumiko et consorts?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Je suis Misago. Ou presque

Après sa tribulation, sa réapparition, lundi 21 novembre vers midi après deux jours d’inquiétude, suivi d’une sorte d’arrestation par des agents du Service national de renseignements (SNR) dans les montagnes ’’sacrées’’ de Magara, devenues un lieu de pèlerinage pour quelques (…)

Online Users

Total 2 516 users online