Jeudi 01 décembre 2022

Société

Le journaliste Jérémie Misago retrouvé par la police

22/11/2022 1
Le journaliste Jérémie Misago retrouvé par la police

Soulagement au journal Iwacu après plus de trois jours d’angoisse. Pour rappel, le reporter Jérémie Misago n’avait pas donné signe de vie depuis samedi dernier. Lundi, dans une courte vidéo transmise à la rédaction, le journaliste « disait de ne pas s’inquiéter pour lui » mais ne voulait pas dire où il était. « Je ne sais pas comment je me suis retrouvé où je suis », disait-il. Le journal Iwacu a transmis à la police toutes les informations à sa connaissance en rapport avec cette disparition. Iwacu salue le travail de la police qui s’est activement impliqué dans la recherche du journaliste. Ce matin, dans un tweet, le ministère de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique a indiqué que « le journaliste Misago Jérémie a été retrouvé hier par la police. Selon toujours la police, il était parti « prier sur les collines de Magara en province Rumonge  avec les autres. » Avec le retour du journaliste, Iwacu espère faire la lumière sur toutes les questions qui se posent.

La rédaction

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Crédule

    S’il était parti seulement prier incognito, tout en modifiant unilatéralement le programme concocté avec sa chérie fiancée et ses proches, il doit avoir reçu un appel divin, comme Moïse, pour ceux qui croient aux écritures bibliques. J’ai hâte d’en apprendre davantage.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Je suis Misago. Ou presque

Après sa tribulation, sa réapparition, lundi 21 novembre vers midi après deux jours d’inquiétude, suivi d’une sorte d’arrestation par des agents du Service national de renseignements (SNR) dans les montagnes ’’sacrées’’ de Magara, devenues un lieu de pèlerinage pour quelques (…)

Online Users

Total 1 873 users online