Culture

Le collectif Kiyo, une solution pour la mode burundaise ?

28/06/2020 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Le collectif Kiyo, une solution pour la mode burundaise ?
Le collectif Kiyo, une solution pour la mode burundaise ?
Les cinq stylistes des vêtements, membres du collectif Kiyo

Une première plateforme des stylistes burundais vient de naître. Le Kiyo fashion collective. Une plateforme qui vient faire face aux obstacles de ces artistes.

Manque de matières premières, incompréhension, tels sont les défis majeurs soulevés par les stylistes burundais lors des activités marquant le lancement officiel du collectif des stylistes Kiyo ce samedi 27 juin. « La production des œuvres stylistiques au Burundi est difficile », témoigne Michael Thayer Nkindi, un jeune styliste des vêtements et d’autres accessoires vestimentaires.

D’après lui, la matière première utilisée est importée, d’où la nécessité de vendre les produits à un prix élevé. En plus de ce manque de matière première, Verra-Raïssa Irakiza, une autre styliste, indique que l’incompréhension, est un autre obstacle auquel les stylistes font face dans leur vécu quotidien. « Un autre obstacle que nous rencontrons, c’est la manière de convaincre les gens à acheter nos produits parce que les Burundais n’aiment pas acheter les produits made in Burundi ».

Même son de cloche chez Mme Ingrid Nzeyimana, une styliste qui tient une fabrique des boucles d’oreilles et autres accessoires. Elle épingle « un faible engouement » de certains Burundais aux produits qui sont fabriqués localement.

Pour ces artistes, la sensibilisation reste la meilleure solution à tous ces défis. « On a besoin d’un marketing du made in Burundi », insiste Michael Thayer Nkindi.

« Le collectif ‘’Kiyo’’ a pour mission principale de rassembler tous les stylistes et de voir comment trouver des solutions à tous ces défis », assure Arielle Manirakiza, la chargée de communication du collectif. « Ensemble dans le collectif, nous allons partager nos différents défis et essayer d’y apporter des solutions qui s’imposent». Dans cette perspective, souligne-t-elle, Kiyo fashion collective organisera des séances d’exposition des produits made in Burundi chaque mois.

Les activités marquant le lancement officiel de ce collectif ont été clôturées par une exposition des produits fabriqués par sept designers du collectif.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Chose promise, chose due. Depuis la prestation de serment des ministres du nouveau gouvernement, le Président Evariste Ndayishimiye s’est engagé à combattre résolument la pandémie du coronavirus, « le plus grand ennemi du peuple burundais ». A peine une semaine (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 413 users online