Lundi 03 octobre 2022

Politique

Le Cndd-Fdd encourage le retour des politiques en exil, non rétorquent-ils

26/04/2019 Commentaires fermés sur Le Cndd-Fdd encourage le retour des politiques en exil, non rétorquent-ils
Le Cndd-Fdd encourage le retour des politiques en exil, non rétorquent-ils
Le secrétaire général du parti Cndd-Fdd appelle également les réfugiés à retourner au pays

Le parti au pouvoir appelle les politiciens en exil à regagner le bercail. Entre autres soucis relevés par Evariste Ndayishimiye, secrétaire général du parti au pouvoir, ce jeudi 25 avril, lors d’un point de presse. C’était à l’occasion du 4e anniversaire de  la désignation du président Nkurunziza comme candidat de son parti pour le 3e mandat.

Le secrétaire général du parti au pouvoir exhorte également les autres réfugiés burundais à «se libérer de ceux qui veulent les maintenir dans des conditions déplorables d’exil » et à rentrer.

Fréderic Bamvuginyumvira, un des hommes politiques en exil, assure que leur retour au pays est conditionné par celui des autres Burundais. «Les politiciens ne peuvent pas rentrer sans le reste des Burundais refugiés». Il parle d’un demi-million de réfugiés.

En plus, cet ancien vice-président de la République se demande si les conditions sont réunies pour le rapatriement. Entre autres préalables, il insiste sur un environnement politique et sécuritaire favorable.

M. Bamvuginyumvira dénonce la persistance de l’intolérance politique, les opposants sont malmenés. Pour lui, la situation est ainsi «lamentable et on ne peut pas rentrer dans ces conditions».

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 410 users online