Mercredi 28 février 2024

Culture

Le Burundi absent aux jeux de la Francophonie

26/07/2017 12

«Nous ne sommes pas encore éclairés sur les raisons de l’annulation à la dernière minute de notre participation aux Jeux de la Francophonie», s’indigne Annick Kabatesi, responsable de l’entreprise de mode qui crée des habits à base de l’écorce du ficus.

Annick Kabatesi : « Une perte pour nous artistes et le pays.»

Elle intervient quatre jours après le coup d’envoi de cette 8ème édition des Jeux de la Francophonie, en cours depuis le 21 juillet dans la capitale ivoirienne. Elle fait savoir que c’est par téléphone qu’ils en ont été informés.

Issus d’une sélection, Pacifique Ndayiheke, peintre, le duo musical Alfred &Bernard et elle devaient représenter le Burundi. Le ministère de la Culture avait envoyé leurs œuvres depuis un mois, en conformité au règlement régissant ces jeux.

«Je déplore que je ne puisse pas participer à cette compétition internationale. C’était une occasion en or pour faire connaître nos produits. C’est une perte pour nous artistes et le pays. »

Annick Kabatesi demande aux autorités de ramener leurs objets car « ils ont été envoyés par le pays. »

Jean Bosco Hitimana, ministre de la Culture, invite les quatre artistes à approcher son ministère pour que les raisons leur soient communiquées. Il fait savoir que le rapatriement de leurs objets est en cours.

Signalons que ces Jeux de la Francophonie prendront fin le 31 juillet prochain.

Forum des lecteurs d'Iwacu

12 réactions
  1. karanga lilia

    Non on sait tout , ces gens sont de l’opposition , tout se sait

    • Yves

      @Karanga : toute la puissance analytique de l’iDDolâtre-type, résumée dans votre seul commentaire, vaut mieux qu’un long discours… 😉

      • karanga lilia

        @ Yves
        Que voulez vous que je dise , j’essaye de comprendre la raison pour laquelle ces personnes n’ont pas été autorisées à Abidjan , j’y perds mon latin .Et le Ministre Hitimana est prêt à l’expliquer aux intéressés , qu’est ce que ce ministre est « délicat » !!! Du coup on essaye de chauffer nos méninges pour savoir! Normal non?? Sont ils de l’opposition ces « coupables » ? Sont ils des « tutsI » ? Sont ils des partisans de Rwasa? Aucune idée . Alors j’avance une hypothèse .Okay je sais que mon hypothèse ne tient pas la route mais c’est fait esprès . Car en effet lorsque les pouvoirs publics essayent de cacher la vérité au peuple , il faut essayer de prêcher le faux pour découvrir le vrai. Il semblerait donc que , selon certaines sources , l’organisme international de la francophonie dirigée par la canadienne sous la houlette de laquelle ces jeux sont organisés , aurait vertement critiqué Bujumbura sur son comportement en matière des droits de l’homme. Réaction de Bujumbura : le régime de Nkurunziza s’en est rappelé mais après avoir envoyé le matériel à Abidjan. Aie aie!! Et pan sur le bec du ministre Hitimana , il a du s’en expliquer  » hejuru » . Et voilà c’est cela la vérité. J’espère que ceux qui devraient partir à Abidjan me lisent , ils pourront ainsi poser les bonnes questions au ministre Hitimana . Et qui perd dans tout cela ? Hmmm le Burundi et son peuple évidemment. On aura tout vu dans ce pays eh!!!

        • Yves

          @Karanga : désolé de ne pas avoir saisi l’ironie de votre premier commentaire. Je marque mon accord inconditionnel à votre seconde analyse.

          • karanga lilia

            @Yves
            Sans rancune cher Yves , j’aurais du m’y prendre plus clairement aussi.

        • Kayo

          J’ose espérer que le ministre n’a de comptes à rendre à ces participants mais à la population burundaise donc il devrait faire appeler les journalistes afin de répondre à la non participation de ces participants

  2. Karabona

    On imagine que Monsieur Hitimana va leur parler de la déclaration sur la situation au Burundi du bureau de l’Assemblée de la Francophonie du 4 février qui annonce: « qu’en cas de poursuite des violations des droits de l’Homme par le gouvernement burundais et du maintien de sa volonté de se dissocier du Conseil des droits de
    l’Homme des Nations Unies et du Haut-Commissariat des droits de l’Homme, il recommandera la suspension de la section burundaise lors de la prochaine Assemblée plénière. »…!

  3. Tfk Kimaranyi Gloriose

    Et on continue à chanter que le pays va très bien alors qu’on arrive à un stade où on ne peut pas même vendre notre culture à l’extérieur faute de devises? Demain on nous dira que « imbere ni heza  » je parie que même ceux qui le disent ne voient pas bien imbere ahariho turiko turaja. Mon pays de mille et une collines est devenu le pays de mille problèmes

    • Uwayo Béata

      @Tfk Kimaranyi Gloriose
      Les problèmes sont partout dans le monde madame, quand tu vois les gens se jettent dans la Méditerranée pour aller en Europe dans des bateaux pneumatiques tu penses qu’ils le font sans savoir le danger qu’il courent? Mais, ils n’ont pas d’autre choix alors cessez de vous plaindre kur’amaboko mu mpuzu mukoresh’ubwenge Imana yabahaye et changez de mentalité mureke kwama muzey’inze akimuhana kaz’invura ihise imana yaduhay’igihu ciza cane.

      • karanga lilia

        @ Uwayo Béata
        Quel raisonnement !!! Vous dites « les problèmes sont partout » et donc c’est normal qu’il y ait des problèmes au Burundi!! Chère Madame Beata , compter sur soi ne veut pas dire « se fermer sur soi ou s’exclure de la communauté » en l’occurrence des pays francophones!!! Vous connaissez le Japon , comment ce petit pays s’est érigé en tant que puissance économique mondiale? Lisez la révolution du Meiji, vous comprendrez comment le pays a systématiquement copier les technologies occidentales depuis le début du 19e siècle . Regardez la Chine , qui aurait pu penser , vers les années 1950 , que la Chine serait ce qu’elle est aujourd’hui? Elle a immité certains pays pour enfin les dépasser aujourd’hui ? Vous dite « koresha ubwenge Imana yabahaye » . Je suis d’accord avec vous .
        Ma question serions nous sur la bonne voie au Burundi ? Je suis impatient de vous lire

      • fefe

        oui,il est indéniables que notre pays est magnifique,mais,le problème est qu’il y a des gens qui,trompés par leurs ésprits obtus et égoistes,pensent que c’est à eux seuls que Dieu a généreusement donné ce beau pays.En plus,il ne faut plus jamais essayer de justifier les tracasseries politico-socio-économiques qui ankylosent actuellement notre pays,et cela,dans tous les domaines clés de la vie publique,par le fait qu’il y a d’autres peuples africains qui vivent le meme enfer que nous.

  4. kazirukanyo wouter

    Ce minsitre de la culture Jean Bosco Hitimana, doit communiquer ces raisons au public et aux intéressés , la culture appartient à tout le monde et non à certains .

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Crise à l’Est de la RDC. On ne choisit pas ses voisins

Le 37ème Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenu dans un contexte très mouvementé de tensions dans plusieurs parties de l’Afrique. Lors du discours inaugural de la séance plénière, Moussa Faki Mahamat, président de (…)

Online Users

Total 1 978 users online