Vendredi 07 octobre 2022

Sécurité

L’AMISOM désormais remplacée par ATMIS

04/03/2022 Commentaires fermés sur L’AMISOM désormais remplacée par ATMIS
L’AMISOM désormais remplacée par ATMIS
Des soldats burundais en Somalie

Dans un tweet, la mission de l’Union Africaine en Somalie (AMISOM) a annoncé ce 3 mars la fin de sa mission depuis fin mars : « La mission de l’Union Africaine en Somalie, autorisée par le Conseil de paix et de sécurité de l’UA et mandatée par le Conseil de sécurité de l’ONU en 2007, prendra fin le 31 mars 2022 ».

Selon un communiqué de l’AMISOM de ce 1 mars, l’Union africaine et le gouvernement fédéral de la Somalie ont adopté une feuille de route pour remplacer la mission de l’union africaine en Somalie (AMISOM) par une mission de transition de l’union africaine en Somalie (ATMIS), sous réserve de l’autorisation du Conseil paix et sécurité de l’UA et le Conseil de sécurité de l’ONU.

« ATMIS est à 100 % conforme au plan de transition de la Somalie. Cela implique que la stratégie du gouvernement de la Somalie et l’ATMIS seront alignés », a souligné Bankole Adeoye, commissaire aux affaires politiques, paix et sécurité de l’UA, 1 mars dernier, après une visite de3 jours en Somalie où il a rencontré les représentants du gouvernement, les membres de la société civile ainsi que les partenaires internationaux de la Somalie.

Il a souligné que cette nouvelle mission de l’UA se concentrera sur le processus de stabilisation et de renforcement de l’Etat, mais avec un objectif final clair : transférer toutes les responsabilités sécuritaires au gouvernement fédéral somalien.

Selon ce commissaire de l’UA, l’ATMIS disposera d’une force mobile et agile, capable d’éliminer rapidement les terroristes et les groupes armés qui déstabilisent le pays.

Le conseil paix et sécurité de l’UA avait décidé le 7 octobre dernier la mise en place d’une mission de stabilisation multidimensionnelle UA-ONU en Somalie pour remplacer l’Amisom.

Néanmoins, cette mission avait été rejetée par le gouvernement somalien. Ce dernier avait proposé une équipe technique conjointe qui remettrait progressivement les responsabilités sécuritaires aux forces locales.

Le Burundi compte environ 5 milles troupes sur 20.000 qui composent la mission de maintien de la paix de l’UA en Somalie. Ainsi, il est le deuxième contributeur de troupes parmi les cinq pays africains que compte l’Amisom.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 028 users online