Mercredi 05 octobre 2022

Politique

La prorogation du mandat de la commission Diène différemment appréciée

08/10/2020 Commentaires fermés sur La prorogation du mandat de la commission Diène différemment appréciée
La prorogation du mandat  de la commission Diène différemment appréciée
Kéfa Nibizi : Nous, nous ne voyons pas ce que cette commission va faire si le Burundi. »

« Nous, nous ne voyons pas ce que cette commission va faire sur le Burundi », a réagi Kéfa Nibizi président du parti Sahwanya Frodebu Nyakuri Iragi rya Ndadaye. Pour Kéfa Nibizi la commission d’enquête sur le Burundi n’a plus d’objet d’être. Il constate que la situation des droits de l’Homme a été améliorée depuis un certain temps. « Les réfugiés retournent au bercail massivement, les élections se sont déroulées dans le calme et les résultats ont été accueillis avec sérénité », avance M.Nibizi.

Le parti Frodebu Nyakuri Iragi rya Ndadaye estime que la situation des droits de l’Homme est moins préoccupante par rapport aux autres pays du monde. Et de demander plutôt au conseil des droits de l’Homme soutenir le Burundi dans son développement.

Phénias Nigaba : « Nous soutenons cette commission. »

Quant au parti Sahwanya Frodebu, il salue l’initiative du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies qui a prorogé d’une année le mandat de la Commission d’enquête sur le Burundi ce mardi 6 octobre. Le parti du héros de la démocratie estime que cette commission est encore nécessaire au Burundi. Selon Phénias Nigaba, porte-parole, l’ONU a une mission spéciale de maintenir la paix et la sécurité dans le monde. « Nous nous ne pouvons pas aller à côté de ces objectifs des Nations unies. Nous soutenons son travail. » Et d’ajouter : « Si nous soutenons l’ONU c’est-à-dire que nous soutenons cette commission.»

Pour rappel, l’objectif de son mandat est de permettre à la commission de poursuivre ses investigations. Créée en septembre 2016 son mandat est prorogé pour la 5e fois.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 430 users online