Mercredi 29 mai 2024

Société

La pénurie du carburant complique le déplacement

23/04/2024 Commentaires fermés sur La pénurie du carburant complique le déplacement
La pénurie du carburant complique le déplacement
Dans les taxis voitures, le prix de déplacement Mont Sion Gikungu vers le centre-ville est fixé à 2 000FBu par personne.

Se déplacer aujourd’hui en transport en commun reste très difficile pour se rendre notamment au centre-ville de Bujumbura. Les taxis voitures constituent un dernier recours.

Il est 7 h00, au parking des taxis voitures, tout près du sanctuaire Mont Sion Gikungu dans la zone urbaine de Gihosha de la commune urbaine de Ntahangwa. Plusieurs passagers, des fonctionnaires et écoliers notamment, attendent avec impatience l’arrivée des bus.

Des taximen qui hèlent les clients se font entendre : « Pour ceux qui se dépêchent, venez, c’est seulement 2 000FBu ».
Les bus viennent à peine un à un. Certains passagers n’ont donc pas d’autres options que de se déplacer par taxi voiture.

Un fonctionnaire rencontré sur place dit qu’il dépense aujourd’hui beaucoup d’argent pour le déplacement.

« L’argent qui pouvait servir à autre chose, je le dépense dans le déplacement. J’étais habitué à payer 1 200FBu par jour. Mais il arrive aujourd’hui que je paie 4 000FBu, un ticket aller-retour avec un taxi voiture. »
Il fait remarque que de nos jours, les bus sont rares à trouver et que chaque fois qu’il veut se déplacer, il doit se munir d’une somme d’argent suffisante. Il déplore malheureusement que ce n’est pas du tout facile au regard de son salaire mensuel.

Un taximan interrogé indique que des fois, ils sont obligés de hausser les prix de déplacement à cause du manque de carburant.

« Faute de carburant, je peux passer plus d’un jour sans travailler et, des fois, je rentre bredouille alors que j’ai perdu du temps à attendre sur les stations », déplore-t-il.

Et d’ajouter que des fois, il achète une bouteille de 1,5 l à 15 000FBu. Ce qui est beaucoup d’argent. Il doit donc hausser les prix pour une course jusqu’à 3 000FBu au lieu de 2 000 FBu par personne.

Actuellement, des voitures privées font aussi le transport en commun. Le coût de transport est fixé à 1 000FBu pour une course et par personne. Des fois, les conducteurs de ces voitures privées pratiquent les mêmes prix que ceux pratiqués par les taximen.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La Crédibilité de la Ceni en Jeu

Le train des élections de 2025 (communales et législatives) et de 2027 (présidentielles) est déjà en marche. La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) se dit à l’œuvre. Depuis février, elle a déjà mené plusieurs activités. Le nouveau Code Électoral a (…)

Online Users

Total 2 982 users online