Lundi 15 juillet 2024

Editorial

La drogue, un fléau qui prend de l’ampleur

05/07/2024 2

Le 26 juin marque la Journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues. À cette occasion, Iwacu a mené une enquête révélant une hausse alarmante de la consommation de drogues au Burundi, particulièrement parmi les jeunes. Cannabis, « Booster », cocaïne, et héroïne sont les plus populaires, et les modes de consommation varient, chacun comportant des risques graves : surdose, infections, maladies respiratoires, etc.

Par Léandre Sikuyavuga
Directeur du groupe de presse Iwacu

Un médecin d’un centre de désintoxication avertit : « Même en petites doses, les drogues sont dangereuses. Elles attaquent le cerveau et provoquent des pertes de mémoire et de concentration. »

Les usagers souffrent également de stigmatisation sociale et recourent parfois au vol pour financer leur addiction coûteuse. Les points de rencontre pour la consommation sont connus, et l’usage se fait de manière de plus en plus ouverte, portant atteinte à la sécurité publique.

La lutte contre le trafic de drogues demeure un défi majeur en raison de la sophistication des réseaux. Bien que des saisies aient été effectuées, elles restent minimes face à l’ampleur du problème. Le ministère de la Sécurité publique a montré sa volonté de combattre ce fléau en réunissant des représentants d’associations pour chercher des solutions.

Les raisons poussant à la consommation de drogues sont multiples et souvent liées à des facteurs sociaux et psychologiques. Le rôle des parents est crucial dans la prévention, tout comme l’importance des centres de désintoxication.

En somme, la meilleure manière de lutter contre les drogues est de ne jamais commencer. Plus on en consomme, plus on devient dépendant, et plus cela devient dangereux. Ne laissez pas les drogues prendre le contrôle de votre vie.

 

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Karabadogomba Melchior

    Les parents doivent être extrêmement vigilants surtout pendant ces grandes vacances. Une vidéo fait le buzz sur les réseaux sociaux: de jeunes élèves, presque nus, en train de prendre des stupéfiants et liqueurs dans une chambrette fait froid au dos.

  2. IRANKUNDA

    pourriez-vous partager quelques données,?
    sinon l’information est trop incomplète.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.