Samedi 25 mai 2024

Société

La cuisson au gaz, une méthode économique mais méconnue au Burundi

28/04/2023 Commentaires fermés sur La cuisson au gaz, une méthode économique mais méconnue au Burundi
La cuisson au gaz, une méthode économique mais méconnue au Burundi
Il faut sensibiliser les ménages et les encourager à utiliser le gaz de cuisson

« Problématique de l’utilisation de l’énergie domestique au Burundi », c’est le thème développé ce jeudi le 27 avril par le Centre de Recherche en Sciences Naturelles et de l’environnement (CRNE) et le Centre Universitaire de Recherche pour le Développement Economique et Social (CURDES). Cétait au cours d’une conférence tenue à l’Université du Burundi.

Pour une meilleure protection et une gestion durable de l’environnement, l’utilisation du gaz pour la cuisson est considérée comme la méthode économique, rapide, voire même propre parmi les différentes sources d’énergie pouvant être utilisées, soutiennent les chercheurs et conférenciers au cours de ce forum.
« Il faut promouvoir l’utilisation du gaz dans les ménages », indique le Professeur Théophile Ndikumana dans sa présentation : « Problématique de l’énergie domestique dans les villes : cas de Bujumbura ».

Comme recommandation pour que tout le monde ait accès à cette méthode, il propose l’exonération totale du gaz à l’importation et l’exonération des taxes de douane sur les cuisinières à gaz et électricité pendant 3 à 5 ans.

Il ajoute également que la sensibilisation s’avère nécessaire pour que l’utilisation du charbon de bois puisse amorcer une courbe descendante afin que la pression sur les boisements diminue.

Selon Professeur Louis Nahimana, pour combattre la déforestation, il faut utiliser la technique de production des foyers améliorés comme ’’Iziko nyaryo’’ sans gaspillage d’énergie car la majorité des Burundais préfèrent cuire leurs aliments sur du feux ouvert avec utilisation des cuisinières rudimentaires occasionnant l’éparpillement de la chaleur.

Mise à part l’utilisation de plus de combustibles, souligne-t-il, il y a aussi les dangers sanitaires plus grave car parfois il y a dégagement de la fumée en grande quantité et de la chaleur qui peuvent être nuisibles pour la santé sans oublier les risques d’incendie.

Pour le Professeur Jacques Nkengurutse, il faut utiliser un foyer amélioré dénommé « Bika igiti ». « Il n’e qui n’est pas cher et nécessite moins de charbon de bois ».

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La Crédibilité de la Ceni en Jeu

Le train des élections de 2025 (communales et législatives) et de 2027 (présidentielles) est déjà en marche. La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) se dit à l’œuvre. Depuis février, elle a déjà mené plusieurs activités. Le nouveau Code Électoral a (…)

Online Users

Total 2 327 users online