Économie

La chasse aux tricheurs se poursuit à la Regideso

25/07/2019 Rénovat Ndabashinze Commentaires fermés sur La chasse aux tricheurs se poursuit à la Regideso
La chasse aux tricheurs se poursuit à la Regideso
Louis Mutima : « Quand on a un problème de règlement de la facture, il faut approcher la Regideso »

La Regideso a découvert, jeudi, 25 juillet, au quartier Ngagara, quartier 10, commune Ntahangwa, un cas de tricherie du courant électrique.

Il s’agit, selon Louis Mutima, directeur commercial à cette entreprise, d’une usine de fabrication des briquettes B. Q.S (Burundi Quality Stroves). «En décembre 2018, l’électricité y avait été coupé. Au lieu de régulariser les impayés qui s’élevaient à 31.105.339BIF, les responsables ont préféré frauder le courant pendant la nuit. »

D’après ce directeur, c’est grâce à ses informateurs que la Regideso en a été informé. Interrogé sur le manque à gagner, M. Mutima a signalé qu’il est encore tôt. « Une équipe technique va s’atteler à ce travail. Sans doute que la facture sera élevée vue les machines utilisées dans cette usine. »

La Regideso va porter plainte et d’autres sanctions vont être prises dont la coupure d’eau et  l’enlèvement du compteur.

Selon lui, des cas de tricheries sont nombreux dans les ménages, chez les commerçants ou les industriels. Et de rappeler le cas d’un groupe de voleurs des cabres électriques dans les cabines qui ont été récemment démantelé.

M. Mutima a souligné que de tels actes ignobles appauvrissement la Regideso et pénalisent la population.  « Ce qui diminue les recettes. Et par conséquent, l’entreprise se retrouve dans l’incapacité de réparer, de renouveler ses équipements, de s’approvisionner en compteurs ou de payer les fournisseurs, etc. »

Le directeur commercial de la Regideso conseille aux clients : « Quand on a un problème de règlement de la facture, il faut approcher la Regideso et trouver un terrain d’entente. Le paiement peut se faire par tranches. »

Nous avons essayé de joindre les responsables de l’usine B.Q.S, en vain.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

« Juger est un métier »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « Juger est un métier »

A tort ou à raison, la justice burundaise a été vilipendée, diffamée, décriée surtout par ceux qui n’arrivent pas à avoir gain de cause. Des expressions défaitistes sont devenues monnaie courante : « deux poids deux mesures, une justice à (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 256 users online