Dimanche 26 juin 2022

International

Kenya: les candidatures de Raila Odinga et William Ruto aux présidentielles approuvées

06/06/2022 0
Kenya: les candidatures de Raila Odinga et William Ruto aux présidentielles approuvées
Raila Odinga et son bras droit

A deux mois de la tenue des élections générales au Kenya, les tensions politiques montent d’un cran. C’est au moment où les candidats aux présidentielles demandent leur approbation à la Commission électorale indépendante et des conscriptions (IEBC). Chose faite depuis ce week-end.

Le candidat présidentiel de l’UDA, en même temps vice-président de la République, William Ruto, a été approuvé ce samedi 4 juin pour se présenter aux élections du mois d’août par la Commission électorale kenyane.
Le chef de la commission électorale, Wafula Chebukati, a fait cette annonce ce samedi 4 juin dans la salle Bomas of Kenya après que Ruto et son colistier Rigathi Gachagua ont présenté leurs lettres de demande d’approbation à la Commission électorale.

Dans son message, le vice-président William Ruto a remercié l’IEBC pour son rôle en veillant à ce que les Kenyans organisent des élections crédibles et les a exhortés à rester honnêtes dans l’exercice de leurs fonctions.
” Je suis ravi de recevoir un certificat qui me permettra, à moi et à mon adjoint, de participer aux élections d’août. Nous sommes convaincus que nous travaillerons dur avec vous », a-t-il déclaré.
Ce dimanche, c’était le tour Raila Odinga et de son adjointe Martha Karua de présenter leurs lettres de demande d’approbation à la Commission électorale kenyane, l’IEBC.

Candidature approuvée pour William Ruto

Et Raila Odinga a reçu son certificat d’approbation de sa candidature aux préidentielles du président de l’IEBC, Wafula Chebukati, dans la salle Bomas of Kenya ce dimanche 5 juin.
S’exprimant après cet exercice, Odinga a appelé l’organe électoral à s’acquitter de son rôle de manière libre et équitable pour assurer la crédibilité des élections nationales.

« Nous sommes convaincus que la Commission électorale est habilitée à organiser des élections libres et équitables. Par conséquent, nous voudrions exhorter cette institution à organiser des élections libres selon les attentes des Kenyans”, a déclaré ce veteran de la politique kenyane.

Odinga a également appelé les Kenyans à se conduire pacifiquement pendant et après la période électorale. Il a également promis de se présenter avec ses partisans d’une manière conforme aux exigences des lois électorales.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un projet de loi. Des questions sans réponses

Des arguments ont été avancés pour motiver un tel projet de loi portant sur la nouvelle délimitation. Entre autres la mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation, l’harmonisation avec les organisations administratives des pays de la sous-région, une (…)

Online Users

Total 1 015 users online