Lundi 17 mai 2021

Société

Kayanza : Distribution de cartes d’identités aux Batwa suspendue

31/01/2018 Commentaires fermés sur Kayanza : Distribution de cartes d’identités aux Batwa suspendue

La présence de l’ambassadeur des USA aux cérémonies de lancement de ce projet organisées à Muhanga mardi 30 janvier n’a pas été bien acceptée par le gouverneur de Kayanza.

L’ambassadeur Casper au milieu d’une foule de Batwa

M. Anicet Niyongabo a pris la décision d’interdire cette activité . Cette distribution concerne 900 Batwa de la commune Muhanga.

C’est une initiative de l’Association Espoir des jeunes Batwa. Il permettra aux couples vivant dans l’illégalité de régulariser leur situation. Il est soutenu par l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Burundi.

D’après une source sur place sous anonymat, le gouverneur n’était pas informé de la participation de l’ambassadeur des Etats-Unis dans cette activité. Il devrait en être informé par le ministère de l’Intérieur dont il dépend. L’instruction n’a pas été donnée.

Mais d’autres  informations à notre disposition confirment tout de même que l’ambassade des USA avait  bien informé préalablement le ministère des Relations Extérieures de ce déplacement. L’information n’aurait pas été transmise.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Ne soyons pas les maillons de cette chaîne de la honte

Cui bono ? A qui profite le crime ? Cette question posée aux jurés par Cicéron au procès de Sextus Roscius mérite d’être reposée au regard de l’embuscade perpétrée par des hommes armés sur la colline Burambana, à quelques kilomètres du chef-lieu (…)

Online Users

Total 1 194 users online