Politique

Imbonerakure Day : les jeunes du parti appelés à ’’préserver la victoire’’

19/08/2019 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Imbonerakure Day : les jeunes du parti appelés à ’’préserver la victoire’’
Imbonerakure Day : les jeunes du parti appelés à ’’préserver la victoire’’
Des ’’aiglons’’ prenant part à la journée dédiée aux Imbonerakure

Pour la troisième année consécutive, le parti Cndd-Fdd a célébré la journée dédié aux Imbonerakure. Une nouveauté : de jeunes enfants dont certains ont l’âge compris entre 3 et 13 ans appelés, «Ibiswi vy’inkona», les ’’aiglons’’, ont pris part aux manifestations organisées dans tout le pays ce samedi 17 août 2019. Des messages vindicatifs restent d’actualité malgré de bonnes actions posées.

Vers 9 heures et demie, ce samedi, 17 août 2019, le défilé des jeunes affiliés au parti au pouvoir commence au rond-point du Gare du nord en zone Kamenge. Les Imbonerakure venus de trois communes de la mairie de Bujumbura convergent vers ce point de rassemblement. Ils portent pour la plupart des t-shirts à l’effigie de leur ligue.

Et parmi tout ce monde quelques ténors du Cndd-Fdd dont Willy Nyamitwe, conseiller principal à la présidence chargé de la communication, Freddy Mbonimpa, maire de la ville, Zénon Ndaruvukanye, trésorier général du parti, sont de la fête.

Pour cette journée, ce sont les ’’aiglons’’ qui ouvrent la marche depuis le point de départ jusqu’à l’avenue Buconyori de la zone Ngagara tout près du Commissariat général des migrations. Fatigués, ces ’’plus jeunes militants’’ du parti au pouvoir sont vite évacués vers le terrain du camp Socartie à Kinama à bord de bus de marque Toyota Coaster.

Lors de cette marche, ces manifestants en pleine ’’démonstration de force’’ traversent les quartiers dits contestataires du nord de la mairie tels Ngagara, et Cibitoke. Les slogans scandés sont de véritables appels aux jeunes habitants de ces quartiers à faire attention pour ne pas rééditer ce qui s’est passé il y a 4 ans : «Ne faites pas comme en 2015 ! Si vous voulez de meilleurs lendemains, il faut adhérer au Cndd-Fdd ! Celui provoquera la guerre en sera victime ! Votre mandat n’est pas encore arrivé ! Amenez même ces aiglons se trouvant encore dans vos maisons, les portes du Cndd-Fdd sont ouvertes !»

«Les Imbonerakure résistent à la provocation »

C’est vers 13 heures et demie que le peloton de tête de ces manifestants arrive au terrain du camp Socartie en zone Kinama. «Il y a des gens qui ont l’habitude de s’en aller avant la fin des cérémonies, nous demandons aux chargés de la sécurité de veiller à ce que personne ne rentrent avant la clôture festivités», avertira un des organisateurs de ce grand rassemblement. Il appelle du coup les plus jeunes militants, «Ibiswi vy’inkona » à défiler devant leurs parents. Ces enfants s’exécutent même si des signes de fatigue se lisent sur leurs visages.

Une ’’Mukenyererarugamba’’ en herbe

Dans leurs discours, différents intervenants féliciteront ces jeunes Imbonerakure pour leur ’’capacité de retenue face à la provocation’’ : «Nous sommes persécutés. Les membres d’un nouveau parti nous malmènent. Mais, je salue notre capacité de retenue face aux multiples provocations», se félicitera Benjamin Ndagijimana, secrétaire du Cndd-Fdd en mairie de Bujumbura.

Zénon Ndaruvukanye, trésorier général du parti qui lira le message du parti au cours de ces cérémonies, abonde dans le même sens. Il s’en prend à ce qu’il qualifie de ’’détracteurs au service des colons qui salissent les paisibles jeunes’’.

«Les Imbonerakure sont des piliers du parti, raison pour laquelle les traîtres et les autres ennemis de la démocratie qui sont au service des colons viennent de passer des années à calomnier et à vous déshumaniser en vue de vous affaiblir. Ils nous en veulent».

A l’approche des élections, ce ténor du parti au pouvoir les appellera à la vigilance : «Préservez la paix et la sécurité. D’ailleurs, c’est comme si nous avons déjà remporté les élections. Faites en sorte que notre victoire gagnée après un travail de longue haleine ne soit pas récupérée par les autres».

Parmi les numéros exécutés par différents groupes d’animation, il y a une fillette, 3 ans à peine, qui retiendra l’attention de tout le public. Habillée en pagne comme les membres de la Ligue des femmes du Cndd-Fdd, cette gosse esquissera des pas de danse sous des applaudissements d’un public émerveillé.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

« Juger est un métier »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « Juger est un métier »

A tort ou à raison, la justice burundaise a été vilipendée, diffamée, décriée surtout par ceux qui n’arrivent pas à avoir gain de cause. Des expressions défaitistes sont devenues monnaie courante : « deux poids deux mesures, une justice à (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 201 users online