Mardi 28 mai 2024

Environnement

Gatumba : Débordement des eaux de la Rusizi, les crocodiles menacent la population

05/04/2024 Commentaires fermés sur Gatumba : Débordement des eaux de la Rusizi, les crocodiles menacent la population
Gatumba : Débordement des eaux de la Rusizi, les crocodiles menacent la population
Avec la montée des eaux du lac Tanganyika, le champ d’action ou de chasse des crocodiles s’est élargi

A Gatumba en commune de Mutimbuzi, les crocodiles s’en prennent aux habitants de cette localité qui s’aventurent tout près de la Rusizi, aujourd’hui en pleine crue. Ces derniers vivent la peur au ventre et craignent pour leur vie au cours de cette période de l’inondation.

Nous sommes en zone Gatumba dans le quartier Kinyinya I où réside une famille d’une personne grièvement blessée, il y a quelques jours, suite à l’attaque d’un crocodile.

« Mon voisin était parti pêcher juste à côté de la rivière Rusizi et un crocodile s’est silencieusement approché de lui. Il ne l’a pas remarqué et il s’en est rendu compte quand il s’est retrouvé avec un jambe arrachée, le crocodile n’a pas pu le traîner jusque dans la rivière, ce pêcheur s’est agrippé à un arbre et a crié à l’aide de toutes ses forces et d’autres personnes sont venues l’aider et il a été évacué à l’hôpital mais le crocodile était déjà parti avec sa jambe », témoigne Marie, sa voisine.

Les habitants du quartier Kinyinya I affirment vivre dans cette insécurité causée par les crues de la rivière Rusizi : « Quand ce ne sont pas les hippopotames qui se promènent en plein quartier, ce sont ces crocodiles qui viennent chasser tout près des habitations », se désole un habitant de cette localité.

« Moi j’ai pris la décision de rentrer chez moi avant 19 h car le chemin que j’emprunte en rentrant  est plein d’eau et je n’ai pas d’argent pour me payer le service d’une pirogue, alors je dois regagner ma maison tôt pour éviter d’être dévoré par un crocodile », s’explique un habitant de Kinyinya I.

Un autre habitant raconte : « Nous avons peur de ces crocodiles car ce n’est pas la 1ère personne attaquée par ces bêtes. Il y a des crocodiles qui étaient élevés par une personne de la localité de Kinyinya II, le service chargé de l’environnement les a relâchés dans la nature, c’est pourquoi ils sont nombreux à rôder autour de nos ménages suite à ce débordement de la rivière Rusizi ».

Et de lancer un appel : « Nous voulons demander au gouvernement et à la Protection Civile de nous venir en aide et de construire la digue promise afin d’éviter tous ces problèmes ».

Interrogé, le chef de la zone de Gatumba a appelé la population à se protéger contre ces bêtes : « Je voudrais d’abord rappeler à la population qu’il est strictement interdit de pêcher dans la rivière Rusizi. Il faut également éviter de franchir la zone d’habitation de ces bêtes ».

Selon lui, ses animaux peuvent leur faire du mal et c’est la façon dont ils se défendent car lorsque ces bêtes voient des personnes, elles se croient en danger. « Ils cherchent à se défendre car ce sont des carnivores puissants, ils sont toujours prêts pour attaquer. Alors avec ce débordement, il faut que la population soit prudente et évite de marcher dans ces eaux pendant la nuit ».

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La Crédibilité de la Ceni en Jeu

Le train des élections de 2025 (communales et législatives) et de 2027 (présidentielles) est déjà en marche. La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) se dit à l’œuvre. Depuis février, elle a déjà mené plusieurs activités. Le nouveau Code Électoral a (…)

Online Users

Total 2 330 users online